Actualités
Background

Calcium et vitamine D : entre réalité et perceptions...

A la une




Vous avez l'impression de manger équilibré ? Mais est-ce vraiment le cas ? Pas toujours, à en croire les résultats d'une étude canadienne centrée sur le calcium et la vitamine D, deux nutriments indispensables au métabolisme osseux.

Alyson Holland et Tina Muffat sont professeures d'anthropologie à la McMaster University d'Hamilton (Ontario - Canada). Dans le cadre de la préparation à la réalisation d'une campagne d'information et de prévention de l'ostéoporose, elles ont conduit une étude sur les différences entre les perceptions de l'alimentation et le contenu réel de l'assiette de 66 de leurs compatriotes. Tous âgés entre 17 et 30 ans.

Les auteures se sont particulièrement intéressées à deux nutriments : d'une part, le calcium, nécessaire pour constituer – au cours de l'enfance et de l'adolescence – un bon capital osseux. Et d'autre part, la vitamine D qui augmente la capacité d'absorption en calcium au niveau de l'intestin. La consommation alimentaire tout comme la perception de l'apport nutritif ont été évalués par questionnaires, réalisés fréquemment entre octobre 2013 et avril 2014.

Améliorer l'information sur la composition des aliments

Résultat : au terme de ce travail, 55% des participants se situaient en dessous des apports nutritionnels conseillés (ANC) pour le calcium et 61% pour la vitamine D. Les auteures se sont ensuite centrées sur les perceptions de ces deux populations. Dans le premier cas, 57% des interrogés étaient persuadés d'être dans les limites recommandées par les autorités sanitaires, en matière d'apport calcique. Une proportion qui grimpe à 78% pour la vitamine D.

Ce décalage entre le ressenti et la réalité s'expliquerait surtout par une méconnaissance de la composition nutritive des aliments. Mais aussi par une absence de douleur ou d'antécédents de fractures par exemple. Autrement dit : ‘je ne suis pas malade donc je mange comme il convient'... « D'où l'importance de réaliser des campagnes d'information et de prévention adaptées et ciblées aux différents publics », concluent Alyson Holland et Tina Muffat. Et pour rappel, vous trouverez du calcium dans le lait, yaourts et autres fromages. Quant à la vitamine D, elle est principalement synthétisée sous l'effet des rayons ultraviolets du soleil. Et quelques minutes quotidiennes suffisent.