Actualités

Dengue, chikungunya : comment se protéger contre des moustiques ?

A la une




Le risque d'être exposé à la dengue ou au chikungunya en France métropolitaine est croissant. En cause notamment, la propagation du moustique Aedes albopictus, autrement dit le moustique tigre, principal vecteur de ces maladies. La lutte anti-vectorielle apparaît comme une nécessité. Voici donc quelques conseils de prévention.

Sur l'année 2017, Santé publique France rapporte dans l'Hexagone, 37 cas de chikungunya (dont 17 cas autochtones) et 269 cas de dengue, tous importés. Dans la mesure où il n'existe ni traitement curatif, ni vaccin pour prévenir ces infections, lutter contre les vecteurs de ces maladies – en clair les moustiques – est le seul dispositif de prévention.

Pour cela, revenons sur le mode de transmission de ces virus en France. Une personne qui, à l'occasion d'un voyage dans un pays où la dengue ou le chikungunya circulent, se fait piquer par un moustique infecté. A son retour dans la métropole, si un moustique sain pique cette personne malade, il s'infecte et peut transmettre à son tour l'un des virus. Première chose à savoir donc, si vous revenez d'une zone tropicale, consultez immédiatement votre médecin en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires ou de courbatures.

Comment se protéger des piqûres ?

Pour éviter de vous faire piquer, appliquez sur votre peau des produits anti-moustiques, surtout la journée. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant toute utilisation, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes.

Portez des vêtements couvrants et amples. Utilisez des diffuseurs d'insecticides à l'intérieur et des serpentins à l'extérieur. Si vous disposez d'une climatisation, utilisez-la. Les moustiques fuient les endroits frais. Enfin, dormir sous une moustiquaire imprégnée se montre des plus efficaces.