Actualités

Des règles précoces augmenteraient le risque de diabète gestationnel

Grossesse / accouchement

Des médecins australiens mettent en évidence une relation inattendue entre l’âge des premières règles et le risque de diabète gestationnel. Celui-ci serait particulièrement à surveiller chez des jeunes femmes qui été menstruées avant 11 ans. 


Le Dr Danielle Schoenaker et son équipe de l’Université du Queensland, près de Brisbaine (Australie) ont travaillé à partir de la Australian Longitudinal Study on Women’s Health (ALSWH). Ce travail sur la santé des femmes est conduit depuis 1996 auprès de 58 000 femmes de 18 à 75 ans.


Un dépistage le plus précoce possible


Pour les besoins de leur étude, les scientifiques ont repris les données de 4 700 d’entre elles. Ils ont effectivement « constaté qu’une grande proportion de celles qui ont rapporté avoir leurs premières règles avant l’âge de 11 ans présentait un risque 50% plus élevé de développer un diabète gestationnel ». Par rapport à celles qui les ont eues à 13 ans. Danielle Schoenaker suggère que des « bouleversements hormonaux », pour expliquer cette relation.


Rappelons que le diabète gestationnel est caractérisé par un trouble de la tolérance glucidique. Il conduit à une hyperglycémie de sévérité variable qui survient le plus souvent vers la fin du deuxième trimestre. Il frapperait 7 femmes enceintes sur 100, élevant le risque de naissance avant-terme, de césarienne et de pré-éclampsie. Sans oublier les fragilités respiratoires et cardiaques. D’où l’importance d’un dépistage le plus précoce possible…