Actualités

En 2030, une espérance de vie de 90 ans ?

Santé Publique

Bonne nouvelle. Selon des chercheurs britanniques, l’espérance de vie dans les pays développés va continuer d’augmenter pour dépasser les 90 ans d’ici 2030. Du moins chez les femmes. Et pour une fois, la France fait figure de bonne élève. Ces conclusions viennent d’être publiées dans la revue The Lancet.


« Nous pensions encore récemment que l’espérance de vie ne dépasserait jamais 90 ans », rappelle le Pr Majid Ezzati, de l’Imperial College London. Un modèle mathématique vient de lui donner tort. Avec son équipe, il est parvenu à estimer l’espérance de vie de 35 pays développés en Asie, en Amérique du Nord et Latine, en Australie et en Europe.


Résultat, les femmes sud-coréennes qui naîtront en 2030 sont les plus susceptibles de vivre plus de 90 ans. Elles devraient être suivies par la France (88,6 ans) et le Japon (88,4 ans). En ce qui concerne les hommes, la Corée du Sud se place une nouvelle fois en tête (84,1 ans). Viennent ensuite l’Australie et la Suisse (84 ans).


Selon les chercheurs, ces bons résultats asiatiques sont le fruit « d’une situation économique favorable, d’une meilleure nutrition infantile, d’un accès aux soins facilité… »


Les Etats-Unis, en queue de peloton


A l’inverse, selon les prévisions, les Etats-Unis devraient connaître des améliorations relativement faibles d’espérance de vie : de 81,2 en 2010 à 83,3 en 2030 pour les femmes et de 76,5 ans à 79,5 pour les hommes.


« L’espérance de vie des USA est déjà plus faible que celle de la plupart des autres pays à revenu élevé », continue Majid Ezzati. « Elle devrait ralentir en 2030, en raison de grandes inégalités, de l’absence d’assurance maladie universelle, du fort taux d’homicide, du risque d’obésité… »


Si ces projections s’avèrent réelles, « cela aura des répercussions importantes sur les services de santé et les services sociaux », concluent les chercheurs. « Les politiques devront s’adapter pour accompagner cette population vieillissante ».