Actualités

Epilepsie : la piste du surpoids pendant la grossesse

Grossesse / accouchement

Le surpoids et l’obésité maternels exposeraient les enfants à naître à la survenue d’une épilepsie. Des scientifiques suédois viennent de le démontrer, sans pour autant donner d’explications précises sur ce lien de cause à effet.


La cause de l’épilepsie reste encore obscure de nos jours. Mais selon une étude suédoise, le surpoids et l’obésité pendant la grossesse pourraient être des facteurs de risque de cette maladie neurologique. Une équipe de l’Institut de Karolinska à Stockholm a travaillé à partir d’une large cohorte composée de plus d’1,4 million d’enfants nés entre 1997 et 2011.


Selon les auteurs le risque d’épilepsie augmenterait de 11% chez les enfants dont la mère présentait un surpoids. Les petits dont la maman souffrait d’obésité ont vu leur risque monter de 20%. Et même jusqu’à 80% quand l’indice de masse corporelle de la mère s’établissait aux environs de 40, ce qui correspond à une obésité morbide.


Viser la perte de poids chez les femmes en âge de procréer


Les scientifiques peinent cependant à expliquer ce lien de cause à effet. Ils émettent toutefois deux hypothèses. L’obésité maternelle pourrait être à l’origine de lésions cérébrales du fœtus. Enfin, elle provoquerait des phénomènes inflammatoires à l’origine de dysfonctionnements au niveau du développement cérébral.


Pour les auteurs, « il est possible de prévenir le surpoids et l’obésité chez les femmes en âge de procréer. Ceci pourrait être une stratégie importante de santé publique pour réduire le risque de survenue d’une épilepsie ».