Actualités

Epstein-Barr : un virus générateur de cancer

Cancérologie
Près de 95% de la population est porteuse du virus d’Epstein-Barr. Heureusement il reste dans la plupart des cas inoffensif. Cependant chez certaines personnes, il peut être à l’origine d’un cancer. Une équipe Inserm a réussi à identifier la protéine virale en cause.

Des chercheurs de l’Inserm ont découvert qu’une protéine contenue dans le virus Epstein-Barr induit un risque de cancer lymphatique, ainsi que des cancers de l’estomac ou du nasopharynx. Dans cette étude, Henri-Jacques Delécluse, directeur de l’unité « Microbiologie et maladies infectieuses », en collaboration avec la biologiste cellulaire Ingrid Hoffman, propose une explication à ce phénomène.

Baptisée BNRF1, la protéine virale identifiée provoque au contact de la cellule une modification du processus de division cellulaire. En général, pour induire une tumeur, les virus ont besoin d’introduire leur génome dans les cellules qu’ils souhaitent infecter. Dans le cas du virus d’Epstein-Barr, il s’avère qu’un simple contact avec la particule virale elle-même suffit à déclencher des anomalies dans la division cellulaire.

Vers la mise au point d’un vaccin ?

Par ailleurs, chez les sujets sains, le virus est souvent silencieux mais il peut par moments se multiplier et produire de nouveaux virus qui infectent les cellules voisines.

« Le virus d’Epstein-Barr pourrait donc causer plus de cas de cancers que l’on ne soupçonnait. Nous suggérons la mise au point d’un vaccin pour réduire le risque de cancer associé à ce virus », conclut l’auteur.