Actualités

Hépatite C : Gilead baisse les prix en France

hépatites

L’accès universel aux traitements les plus récents et les plus efficaces contre l’hépatite C n’est pas encore totalement atteint. Mais la France est sur la bonne voie. Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, annonce une nouvelle baisse de prix, cette fois du laboratoire Gilead.


Dès le 1er avril 2017, les médicaments Harvoni® et Sovaldi® seront accessibles pour tous les patients atteints d’hépatite C à un prix inférieur à 28 700 euros. Une amélioration notable comparé aux 41 000 euros que coûtait le Sovaldi® jusque là.


Le 8 décembre 2016, le Comité économique des produits de santé (CEPS) avait déjà négocié, avec succès, une baisse significative du prix du traitement du laboratoire MSD, le Zépatier®. « Tous ces traitements sont pris en charge à 100% par l’Assurance-maladie. Les comptes (de la Sécurité sociale) s’en trouvent donc d’autant améliorés », souligne le ministère.


« C’est une étape de plus pour garantir la soutenabilité de notre système de santé et l’accès de tous les malades à des traitements innovants », se félicite Marisol Touraine.


Une avancée pour la France


De leur côté, les associations de patients se réjouissent. Pour SOS Hépatites, « les conditions sont enfin réunies pour construire une véritable stratégie de santé publique ». Même si « les défis restent nombreux ». Parmi lesquels, « le dépistage universel, la réduction des risques… ».


Dans le même temps, le laboratoire Gilead fait l’objet d’une opposition au brevet du sofosbuvir (Sovaldi®) de la part de trente ONG et de 17 pays. Lesquels réclament une baisse du prix du médicament afin de permettre à tous les patients un accès équitable.