Actualités

Journée mondiale de la fibromyalgie : poursuivre la recherche

Santé Publique

Fatigue chronique, douleurs diffuses… les symptômes de la fibromyalgie sont variables selon le patient, et très invalidants au quotidien. Reconnue comme une maladie rhumatismale par l’OMS en 1992, elle bénéficie d’une journée mondiale le 12 mai. Cette année encore, cet événement sera l’occasion de sensibiliser à une maladie encore méconnue.


« La fibromyalgie se caractérise par des douleurs diffuses persistantes, chroniques et multiples, ayant un effet sur les capacités fonctionnelles, variables selon les personnes et dans le temps », explique l’Inserm. Les patients concernés souffrent très fréquemment de fatigue chronique, de troubles de la cognition, de l’attention et du sommeil et de perturbations émotionnelles.


« Ces symptômes, associés à la douleur chronique, ont des répercussions sur les activités de la vie quotidienne, avec notamment des difficultés à se maintenir dans l’emploi et des incidences sur la vie familiale et sociale, pouvant conduire à la dépression », précise l’Inserm. Et ce, d’autant plus que cette maladie reste difficile à diagnostiquer.


Déterminer les causes


L’Inserm mène depuis des années de nombreux travaux sur la maladie dans le cadre d’une expertise collective sur les fibromyalgies, incluant celle de l’enfant. Celle-ci est en cours, les résultats et les recommandations devraient être publiés mi-2018. Ce travail « apportera notamment des réponses scientifiques aux débats stériles sur l’existence ou non de notre syndrome », se réjouit l’Association Fibromyalgie France. Laquelle lance à l’occasion de la journée mondiale, un appel aux dons. Avec pour objectif de soutenir toujours plus la recherche pour déterminer notamment les causes de la fibromyalgie.


Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), entre 1,4% et 2,2% de Français, dont plus de 80% de femmes, en seraient atteints.