Actualités

Klotho : le lien entre un diabète et la complication rénale ?

diabète

Qu’il soit de type 1 ou 2, un diabète peut entraîner des complications au niveau des reins. Des médecins britanniques suggèrent que leur survenue pourrait être favorisée par la déficience d’une hormone jusqu’ici connue pour ses effets anti-âge et appelée Klotho. 


Le Dr Guiseppe Maltese et son équipe du King’s College de Londres ont analysé les prélèvements sanguins et urinaires de 78 patients souffrant d’un diabète de type 1. Parmi eux, 33 présentaient des signes de néphropathie diabétique, caractérisée notamment par une augmentation du taux d’albumine dans les urines.


Comparé aux malades dépourvus de signes de maladie rénale, les médecins ont constaté une déficience en hormone Klotho chez ceux ayant une micro-albuminurie élevée. « Le taux de Klotho pourrait potentiellement devenir un marqueur de néphropathie diabétique », souligne Maltese. Encore faut-il que ce résultat soit confirmé par des travaux de plus grande ampleur. « A ce stade, il reste prématuré de conclure sur une relation de cause à effet », complète-t-il.


Jusqu’ici l’hormone Klotho était surtout connue pour sa réputation ‘anti-âge’. Des études ont en effet montré qu’elle était susceptible de protéger contre l’athérosclérose. Autrement dit, la formation, favorisée notamment par l’âge et le mode de vie, de plaques d’athérome dans les artères pouvant entraîner leur lésion.