Actualités

Les troubles du sommeil à l’origine de l’asthme ?

Asthme
Selon un travail norvégien, les troubles du sommeil augmenteraient le risque de survenue de l’asthme. Plus précisément, les personnes souffrant d’insomnies chroniques seraient davantage concernées par cette pathologie respiratoire.

Une équipe norvégienne de l’Université de Trondheim a travaillé à partir d’une cohorte de 17 927 adultes âgés de 20 à 65 ans. L’ensemble des participants a répondu à un questionnaire portant sur la qualité de leur sommeil sur une période 11 ans. Au début et à la fin de l’étude, ils devaient également rapporter d’éventuels symptômes d’asthme.

Un risque multiplié par 3

Il ressort de ce travail que les personnes souffrant d’insomnies chroniques présentaient trois fois plus de risque de développer un asthme. Et ce par rapport aux participants qui affirmaient dormir correctement. Pour le Dr Lin Beate Strand de l’Université de Trondheim, ce résultat provenant d’une étude observationnelle doit être nuancé et surtout confirmé « par d’autres travaux scientifiques ».

Inflammation chronique des poumons, l’asthme est souvent provoqué par une hypersensibilité à des substances allergisantes comme le pollen, la poussière ou les poils d’animaux. Les crises peuvent également avoir de nombreuses causes : des pics de pollution, la présence de fumée dans l’environnement mais surtout le tabagisme passif. Aujourd’hui plus de 4 millions de Français sont asthmatiques.