Actualités

Microbiote intestinal : source de nouveaux antibiotiques ?

Médicaments

Au cœur du microbiote intestinal, riche de nombreuses bactéries, des chercheurs de l’Inra et de l’Inserm ont découvert un nouveau type d’enzymes bactériennes. Ces dernières se sont révélées capables de produire des peptides à activité antibiotique. Voilà peut-être un moyen de mettre au point de nouveaux antibiotiques. Une bonne nouvelle dans le contexte de développement des résistances à ces molécules.


Dans le cadre des recherches portant sur l’étude des enzymes du microbiote intestinal, des chercheurs de l’Inra et de l’Inserm se sont penchés sur la bactérie Bacillus subtilis. Et en particulier sur deux de ses gènes, codant potentiellement pour un peptide et une enzyme.


Dans le détail, les chercheurs ont pu « décrire un nouveau mécanisme de l’enzyme en question, capable de transformer le peptide en une molécule bio-active ». Laquelle, qualifiée d’épipeptide, est capable d’inhiber très efficacement la croissance de la bactérie.


« Ces épipeptides représentent donc une nouvelle classe de produits naturels qui pourraient servir à développer de nouveaux antibiotiques contre les bactéries à Gram-positif », soulignent les scientifiques. Comme Bacillus subtilis donc, mais aussi les staphylocoques, entérocoques ou les streptocoques, dont la résistance croissante aux antibiotiques représente un problème majeur de santé publique.