Actualités

Migrants : un carnet de santé pour mieux les soigner

Santé Publique
Pour une meilleure prise en charge médicale, la Croix-Rouge française propose un carnet de suivi de santé pour les migrants. Il s’agit d’un document personnel et confidentiel permettant de compiler les informations essentielles sur la santé du patient. Un pas vers des soins plus efficaces.

La Croix-Rouge française remettra, à partir de ce 23 janvier 2017, un carnet de suivi de santé aux migrants qu’elle reçoit dans ses consultations infirmières itinérantes en Ile-de-France (hors Paris). Objectif, « leur offrir une prise en charge médicale plus simple et plus efficace ».

Au total, 2 000 carnets traduits en anglais et en arabe seront distribués aux migrants logés dans les 46 centres d’hébergement de la région. « Si ce carnet était utilisé par le SAMU social dans Paris intra muros, il en faudrait 4 000 et les besoins en métropole et Dom Tom sont estimés à environ 20 000 », précise la Croix-Rouge.

Faciliter l’échange

« Ce carnet permettra désormais d’offrir (aux migrants, ndlr) une continuité de prise en charge médicale. Ils pourront ainsi être orientés plus rapidement vers les structures de soins les mieux adaptées », détaille l’association. En outre, « il facilitera l’échange, parfois difficile, lors des consultations médicales ».

Strictement personnel et confidentiel, ce document contiendra des informations concernant l’état de santé de la personne. Allergies, antécédents familiaux, chirurgicaux, médicaux, allergies et maladies… ces données permettront aux professionnels de santé de leur garantir une prise en charge de qualité.

« A plus long terme, l’initiative devrait être étendue à l’ensemble du territoire français et en outre-mer notamment à Mayotte et en Guyane », souhaite la Croix-Rouge française. Laquelle pour le moment finance toute seule ces documents, à hauteur d’un euro par carnet.