Diabète de type 1 et cancer : des relations trop intimes ?

Maladie chronique, le diabète est connu pour altérer les nerfs et les vaisseaux sanguins. Autant de troubles entraînant des complications comme la cécité et des atteintes des pieds. Cette pathologie expose aussi à un risque élevé d’insuffisance rénale, d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). On en parle moins, mais le diabète augmente également de 20% à 25% le risque de développer un cancer.

Quels cancers ?

Des scientifiques ont analysé les dossiers de 9 000 patients atteints d’un diabète de type 1 et diagnostiqués pour un cancer. Des données recueillies à travers 5 pays : l’Australie (2000-2008), le Danemark (1995-2014), la Finlande (1972-2012), l’Ecosse (1995-2012) et la Suède (1987-2012). Résultat, « les patients diabétiques (type 1) sont plus exposés aux cancers de l’estomac, du foie, de l’endomètre, des ovaires et des reins comparés à la population générale ». En revanche les risques de cancer de la prostate (-44%) et du sein (-10%) sont diminués. Selon les chercheurs, « cette élévation du risque n’est pas liée au diabète de type 1 proprement dit, ni aux effets du traitement par insuline ». Deux autres facteurs sont mis en cause : les conséquences sur le long terme des taux de sucre élevés dans le sang. Mais aussi le suivi renforcé des patients diabétiques, « favorisant le pré-diagnostic de cancers qui seraient probablement passés inaperçus chez des patients non-diabétiques ».

Des différences hommes-femmes ?

En moyenne, les hommes diabétiques (type 1) ont 15% de risque supplémentaire de développer un cancer. Contre 17% chez les femmes. Autre donnée, ce risque est majoré dans les années suivant le diagnostic du diabète, et décline au fil des années selon le sexe. Ainsi, un patient diabétique de type 1 (homme ou femme) a 2,3 fois plus de risque de développer un cancer dans l’année suivant son diagnostic. Comparé à la population générale, un homme a autant de chance d’en être épargné 20 ans après avoir appris sa maladie. Contre 5 ans chez les femmes. Une différence significative mais aucune explication n’a été publiée dans cette étude.

Source : Diabetologia, European Association for the Study of Diabetes (EASD), le 29 février 2016 Mots-clefs : diabète, cancer©Destinationsante.com 2018 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : ©surassawadee/Shutterstock.com