${error?if_exists}

Adrénosympathique

La régulation des adaptations cardiovasculaires et hématologiques à l'hypoxie (manque d'oxygène) dépend pour une majeure partie du système neuroendocrine adrénosympathique qui libère des catécholamines, noradrénaline, neuromédiateur, et adrénaline, hormone du stress. Chez l'enfant, le système adrénosympathique est immature et son développement se poursuit longtemps après la naissance.
De ce fait, une hypoxie périnatale peut représenter une agression sévère qui va désorganiser la maturation neuronale et avoir des répercussions neurovégétatives retrouvées jusqu'à l'âge adulte. Il peut s'agir de dysfonctionnements respiratoires, cardiovasculaires, métaboliques ou de troubles neurocomportementaux (hyperactivité, déficit de l'attention manifeste en période scolaire).
© G. Dolisi