${error?if_exists}

AIDS

Dans le cas du SIDA, le système immunitaire ne peut plus assurer sa tâche correctement. C'est pourquoi des affections normalement guérissables chez un patient "sain" peuvent dégénérer et mener à la mort dans le cas d'une personne sidéenne.
Responsable : le VIH (Virus de l’ Immunodéficience Humaine). Il a été isolé en 1983 à l’ Institut Pasteur, par l'équipe du professeur Luc Montagnier. C'est un rétrovirus (120 nm de diamètre), relativement fragile, détruit par la chaleur à 60°C et par les antiseptiques (alcool, eau de Javel...). Il ne peut survivre longtemps (5 à 6 heures généralement) hors d’une cellule.

Le VIH infecte des cellules du système immunitaire (lymphocytes T4 et macrophages) mais aussi des cellules nerveuses et des cellules intestinales qui semblent faire partie des "organes de réserve" (lorsque le virus devient indécelable dans le sang sous l’action d’un traitement, il n’est pas totalement détruit car il subsiste, par exemple, dans le foie).
© G. Dolisi