${error?if_exists}

Algoéruptive

Il s'agit de la fièvre algoéruptive (virale). Dès le début, la fièvre est élevée. Le syndrome algique est constant et présente différents aspects :
- Des céphalées, intenses, invalidantes, qui cèdent mal aux antalgiques habituels ;
- des rachialgies lombaires ;
- des arthralgies des grosses articulations pelviennes et scapulaires ;
- des myalgies ;
- des épigastralgies, souvent associées à des vomissements fréquents au début de la maladie.
- L'asthénie est parfois très importante, l'insomnie associée est fréquente.
- Des signes d'accompagnement existent : l'épistaxis, souvent minime, ne doit pas être perçue comme un signe d'hémorragie ; l'hyperhémie conjonctivale est d'apparition précoce et n'évolue pas parallèlement aux autres signes cliniques. Un œdème palpébral peut s'y associer, surtout chez l'enfant.
L'évolution est rapide avec disparition de l'ensemble des signes en moins d'une semaine laissant un malade asthénique. Une rechute peut survenir, le plus souvent au cours de la première semaine de convalescence.
© G. Dolisi