${error?if_exists}

Anatomocytopathologie

L'anatomocytopathologie (ancienne orthographe anatomo-cytopathologie) ou ACP est une spécialité médicale qui possède une identité particulière au carrefour de la clinique, de l’imagerie et de la biologie. Elle ne peut être exercée que par des médecins qualifiés en ACP. Les multiples missions diagnostique, pronostique, prédictive, épidémiologique, de recherche et d’archivage font de l'anatomo-cytopathologiste (ou anatomocytopathologiste) un acteur de santé publique unique dans le système de soins. Son exercice très spécifique n’est comparable à celui d’aucune autre spécialité. Extraits du site du Ministère de la santé :

"C'est un acte médical effectué par un médecin spécialiste en anatomie et cytologie pathologiques. C'est un examen diagnostique, basé sur l’observation morphologique, notamment au microscope.
Il s’appuie sur des techniques, standards ou spéciales, macroscopiques, histopathologiques, histochimiques, immunohistochimiques ou moléculaires. Il porte sur des cellules, tissus, organes ou leurs dérivés, prélevés chez les patients dans un but diagnostique de maladie ou de dépistage (prélèvements cytologiques ou biopsiques), thérapeutique (biopsies exérèses ou pièces opératoires) ou de suivi particulier. Il est aussi pronostique via le recueil des éléments clés de la réalisation de grades ou scores ; prédictif et à impact thérapeutique (théranostic, médecine personnalisée, parcours personnalisé de soin). Il est formalisé par un compte rendu textuel transmis aux médecins en charge du patient dans le cadre du soin.
Le diagnostic ACP est fondé sur la présence ou l’absence d’anomalies tissulaires ou cellulaires, macroscopiques ou microscopiques, par rapport à la normale ; synthétique, il intègre les éléments de la clinique (examen clinique, traitements en cours, antériorité, facteurs de risque, suivi…), les résultats des examens biologiques, d’imagerie et des tests fonctionnels. Le diagnostic s’étend à la nature, à la cause de(s) la maladie(s) d’un patient ; il est fondamental pour le diagnostic des tumeurs et incontournable dans la prise en charge thérapeutique personnalisée et le traitement ciblé des cancers ou de certaines maladies non cancéreuses.
L’éventail des diagnostics ACP comporte, outre le cancer, celui des maladies de cause inflammatoire ou dégénérative, vasculaire, métabolique ou infectieuse, ainsi que des malformations (fœtopathologie)..." 
© G. Dolisi