${error?if_exists}

Antiagrégant

Antiagrégants plaquettaires : ils agissent sur le premier temps de l'hémostase, en empêchant la formation du bouchon plaquettaire. Ex. : Ticlopidine, Dipyridamole, Aspirine ... Ces médicaments servent à fluidifier le sang afin de diminuer le risque de caillots pouvant obstruer la circulation dans les artères. Ces caillots sont en partie liés à l'accumulation des plaquettes (un des composants du sang).
Les antiagrégants plaquettaires sont utilisés après un infarctus du myocarde le plus souvent désigné par le mot infarctus seul ou dans le cas d'une angine de poitrine mal contrôlée, ou encore lorsque les artères des membres inférieurs, du cou ou du cerveau sont atteintes.
© G. Dolisi