${error?if_exists}

Ascite pseudochyleuse

Dans l'ascite chyleuse, l'épanchement liquidien contient du chyle, liquide digestif qui sort normalement de l'intestin grêle (et contient les nutriments, résultat de la digestion des aliments) pour passer dans les capillaires chylifères ou lymphatiques. Cette pathologie résulte donc d'un dysfonctionnement du système lymphatique, qui ne devrait pas laisser transsuder le chyle, mais le conduire, via la citerne de Pecquet et le canal thoracique, vers la sous-clavière gauche, point de jonction entre les systèmes lymphatique et sanguin.
Dans l'ascite pseudochyleuse, le liquide ressemble au chyle par son aspect laiteux et graisseux, mais ne contient pas de lipides. Cet ressemblance avec le chyle est due à la présence de mucine et à des glycoprotéines.

La mucine est le principal constituant du mucus et lui confère ses propriétés de viscosité et d'élasticité. C'est une glycoprotéine qui assure une fonction structurale de protection dans les voies aériennes et digestives. Des chercheurs ont montré que la mucine est capable de se lier par adhésion à certains virus et bactéries, diminuant ainsi leur pouvoir de pénétration dans les cellules (virus) et facilitant leur attaque par le système immunitaire (bactéries). On trouve de la mucine dans la salive, toutes les sécrétions muqueuses, la bile, la synovie, mais aussi dans certaines tumeurs et liquides pathologiques.
© G. Dolisi