Vaccination : protégez votre organisme après 65 ans

Avec l’âge l’organisme devient plus sensible aux infections. Pour limiter au maximum la pénétration d’agents pathogènes, mieux vaut rester observant sur le calendrier vaccinal spécifique des plus de 65 ans. Voici un rappel des points essentiels de cette prophylaxie !

Il est nécessaire de faire un point général sur les vaccins chez les plus de 65 ans. Ces derniers sont d’ailleurs invités à s’immuniser contre la grippe. Considérés comme un groupe à risque, ils bénéficient de la prise en charge de ce vaccin. C’est un geste de prévention essentiel non seulement pour se protéger mais aussi pour protéger les autres. Si la France reste bien protégée contre le tétanos, en raison d’une couverture vaccinale élevée, il est toutefois nécessaire de bien procéder au rappel du vaccin combiné tétanique, poliomyélitique et diphtérique. Pour rappel, ce dernier est à effectuer tous les dix ans. Qu’en est-il de la coqueluche ? Elle peut avoir des conséquences importantes chez les personnes âgées : la présence d'une toux persistante peut conduire à des fractures de côtes, une incontinence urinaire, une pneumonie ou encore une hospitalisation. La vaccination contre cette maladie qui resurgit peut être recommandée tous les 10 ans à partir de 65 ans.Quant au zona, il est dû à la réactivation du virus varicelle-zona (VVZ). Cette maladie infectieuse éruptive entraîne des complications extrêmement invalidantes, dans les cas les plus sévères. Aujourd’hui un vaccin est disponible. Il est recommandé aux plus de 65 ans.

Source : HCSP, INPES, consultés le 24 novembre 2015 Document rédigé par Destination santé.Crédit photo : Phovoir