Asthme : quelles précautions dois-je prendre à la maison ? Medelli
Mettre en favori

Asthme : quelles précautions dois-je prendre à la maison ?

La prise en charge de l’asthme à la maison doit s’accompagner d’une maîtrise de votre environnement. C’est par de nombreux petits gestes quotidiens que vous parviendrez à contrôler les symptômes.

Que dois-je faire ?

D’une manière générale, il est préférable de privilégier les sols lisses (carrelages, dalles lisses, parquets vitrifiés). Il est essentiel d’aérer toutes les pièces, en dehors des pics de pollution, au moins 20 min par jour. Evitez, dans la mesure du possible, le contact avec les animaux de compagnie comme le chat. Veillez aussi à ne pas avoir chez vous de plantes particulièrement allergisantes. Et, dans tous les cas, ne fumez pas dans la maison.

Comment puis-je lutter contre les acariens ?

  • Tous les matins, secouez les draps et les couvertures et exposez le matelas à l’air libre.

  • Faites le ménage régulièrement : l’aspirateur doit être passé souvent et à fond sur le sommier et sous le lit. Le filtre doit être de très bonne qualité et changé très régulièrement.

  • Préférez un sol lavable.

  • Réduisez au maximum l’utilisation des tapis et des moquettes. Même s’ils sont entretenus régulièrement, la poussière et les acariens s’y accumulent.

  • Evitez les coussins.

  • Entourez le matelas et les oreillers d’une housse anti-acariens.

  • Limitez au maximum les nids à poussière : bibelots, étagères de livres.

  • Remplacez les oreillers, traversins et couettes en plume par du synthétique.

  • Lavez régulièrement les voilages, doubles rideaux, tapis et revêtements muraux.

  • Nettoyez tous les 3 mois les bouches d’aération de votre logement et ne les obstruez pas.

Attention, si vous constatez qu’il y a des insectes chez vous (cafards, blattes, etc.), faites rapidement désinsectiser les locaux.

Comment éviter l’humidité et les moisissures ?

L’humidité favorise le développement des acariens et des moisissures. Pour la faire baisser, utilisez des déshumidificateurs chimiques ou des housses protectrices.

  • N’étendez pas votre linge : utilisez plutôt un sèche-linge.

  • Nettoyez tout de suite les zones attaquées par les moisissures. S’il y en a une trop grande quantité, faites appel à un spécialiste.

  • L’eau de Javel est une arme redoutable contre les moisissures.

  • N’entreposez pas de bois de chauffage dans la maison.

  • Evacuez vers l’extérieur l’air humide : utilisez un ventilateur dans la salle de bains lorsque vous prenez une douche ou un bain. Mettez la hotte aspirante en marche lorsque vous cuisinez.

  • Il est aussi important de surveiller l’apparition de moisissures sur la terre de vos pots de fleurs ou de vos plantes vertes.

Y a-t-il d’autres précautions à prendre ?

Oui, notamment :

  • Bannissez les pesticides chimiques : préférez une moustiquaire, des pièges ou des appâts.

  • Evitez les détergents chimiques puissants et proscrivez les produits de nettoyage parfumés.

  • Limitez les plantes vertes dont certaines sont dépolluantes, mais aussi allergisantes, comme le ficus benjamina qui présente une allergie croisée avec le latex. D’autres plantes sont aussi allergisantes, comme le papyrus, l’anthurium, le philodendron, la primevère, le poinsettia, le spathiphyllum, le yucca et le cyclamen.

Par ailleurs :

  • Diminuez la présence d’appareils fonctionnant avec un combustible (appareil de chauffage, chandelle, poêle à bois). Préférez une cuisinière électrique à une cuisinière à gaz.

  • Vérifiez régulièrement l’état des filtres de vos appareils de chauffage et remplacez les filtres jetables par des filtres plissés en papier.

  • N’utilisez pas les assainisseurs d’air et les désodorisants. Ils masquent les odeurs au lieu de les éliminer, et ils ajoutent des polluants dans l’air.

  • Entretenez tous les ans la chaudière et vérifiez la date de validité des tuyaux de raccordement.

Les substances irritantes, allergisantes ou polluantes sont nombreuses à la maison. Elles peuvent aussi bien être introduites par l’air extérieur que par les animaux, le mobilier, les plantes, les vêtements et le tabac. Sans vouloir tout éliminer, il y a des gestes qui peuvent vous aider à améliorer votre quotidien.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme, je me fais vacciner Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme, je me fais vacciner

La plupart des vaccins peuvent être réalisés chez les enfants et les adultes asthmatiques. La vaccination contre la grippe est fortement recommandée, même pour les enfants.

Quelles vaccinations me sont recommandées ?

Toutes celles qui sont obligatoires et qui sont inscrites dans le calendrier vaccinal.
La vaccination contre la grippe est recommandée.

Dois-je me faire vacciner contre la grippe alors que je suis asthmatique ?

Oui, car la grippe est une infection virale sévère avec risque d’aggravation de l’asthme et de surinfections pulmonaires.
Les asthmatiques enfants ou adultes doivent absolument être vaccinés contre la grippe.
La vaccination antigrippale est remboursée à 100 % par la Caisse d’assurance maladie pour tous les asthmatiques, quel que soit leur âge, et ce, dès l'âge 6 mois.
La revaccination annuelle est nécessaire, en raison de la grande variabilité des virus de la grippe d’une année à l’autre.

A quel moment dois-je me faire vacciner ?

Il n’y a pas de période particulière pour les vaccinations. Il est recommandé de suivre votre calendrier vaccinal et de vérifier que vos vaccins et rappels sont à jour.
La vaccination antigrippale peut-être faite dès la fin du mois de septembre. Les medias et la caisse nationale d’assurance maladie informent de la campagne de vaccination.

Dois-je prendre des précautions particulières ?

La vaccination est contrindiquée dans de rares cas que votre médecin saura identifier. Certains vaccins peuvent entraîner des réactions locales (douleur, rougeur) ou des réactions allergiques (fièvre, démangeaison)
Si vous êtes allergique à l’œuf, signalez-le à votre médecin car certains vaccins contiennent de la protéine d’œuf.
D’une manière générale, avant toute vaccination, signalez à votre médecin si vous avez de la fièvre, une maladie en cours ou des allergies.

Important
Les vaccinations sont réalisées en dehors de tout épisode de fièvre ou infectieux et de toute phase aiguë d’asthme et/ou d’allergie. La vaccination contre la grippe est efficace, bien tolérée et sans danger pour les asthmatiques.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, qui survient à tout âge et qui peut toucher tout le monde.

A quoi est dû mon asthme ?

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des voies respiratoires, qui provoque une hypersensibilité et peut boucher les bronches, rendant la respiration difficile.

Par quels signes peut se manifester mon asthme ?

L’asthme provoque :

  • Des sifflements respiratoires.

  • Une oppression thoracique.

  • Un essoufflement.

  • Une toux, en particulier la nuit, au petit matin ou à l’effort.

Ces signes sont plus ou moins intenses et plus ou moins fréquents d’une personne à l’autre et d’une période à l’autre. Ils peuvent se manifester par crise ou être persistants dans le temps. Ils cessent soit spontanément, soit sous l’action d’un traitement spécifique.

Qu’est-ce qui peut déclencher mon asthme ?

  • Les allergies : pollens, certains aliments, acariens, blattes, animaux domestiques, moisissures…

  • Le tabac.

  • Les infections : bronchite, grippe, infections ORL…

  • Le climat : le froid, le brouillard...

  • Les irritants : aérosols, solvants, peintures, pollution atmosphérique, irritants du milieu professionnel…

  • Les émotions, le stress.

  • Certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta-bloquants...).

Comment va évoluer mon asthme ?

On ne parle pas de guérison, mais on peut facilement contrôler l’asthme et vivre normalement.

A savoir

En France, l’asthme concerne de 3 à 5 millions de personnes, dont un tiers d’enfants.
L’asthme est la maladie chronique la plus courante chez les enfants et les jeunes adolescents. 5 % des adultes souffrent d’asthme, 10 % environ des enfants à l’école primaire sont touchés et 15 % des jeunes de 13-14 ans. Les garçons sont deux fois plus atteints que les filles.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie Medelli
Mettre en favori

Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

Pourquoi mon enfant a-t-il de l'asthme ?

L'origine de l'asthme est multiple : prédisposition familiale (il existe des familles d'asthmatiques), terrain allergique, facteurs environnementaux...

L'asthme représente aujourd'hui la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Elle atteint 10 % à 15 % des enfants scolarisés.

L'asthme est le plus souvent d'origine allergique.

Qu'est-ce qui peut déclencher l'asthme de mon enfant ?

L'allergie (acariens, poussières, pollens, poils d'animaux...) constitue le facteur de risque essentiel d'asthme chez l'enfant.

Les infections virales à répétition (rhumes, bronchiolites, bronchites) et le tabagisme passif (parents fumeurs notamment) sont souvent incriminés. Le reflux gastro-oesophagien est aussi une cause.

Chez l'enfant asthmatique, il est fréquent que l'effort entraîne des signes d'asthme (toux, gêne respiratoire).

Comment contrôler l'asthme de mon enfant ?

Si un traitement de fond a été prescrit à votre enfant, vous devez veiller à ce qu'il le prenne correctement tous les jours, sans interruption, même pendant les vacances.

Il doit conserver son traitement de crise (broncho-dilatateur) en permanence avec lui.

Si, malgré le traitement de fond, des signes de déclenchement d'une crise apparaissent, cela signifie que son asthme n'est pas bien contrôlé. Prenez rendez-vous avec son médecin, afin qu'il vérifie l'état respiratoire de votre enfant en effectuant une mesure de son souffle et ajuste éventuellement le traitement.

En cas de crise, contactez les services d'urgence : le 15, le 18 ou le 112 depuis un téléphone mobile.

Vive le sport

L'asthme ne doit pas être un frein au sport. Il est important que votre enfant pratique une activité physique ou sportive avec d'autres enfants, ceux de sa classe par exemple.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un pneumologue
près de chez vous

Rechercher
En savoir plus ? Parlez-en avec un médecin.
Prendre rendez-vous
chargement