Bronchiolite : Quel traitement pour mon enfant ? Medelli
Mettre en favori

Bronchiolite : Quel traitement pour mon enfant ?

La bronchiolite est une maladie virale fréquente et très contagieuse qui touche les nouveau-nés et les nourrissons.

Qu'est-ce qu'une bronchiolite ?

C'est une infection virale des bronchioles (petites bronches) des nourrissons. Plusieurs virus peuvent provoquer une bronchiolite, mais le plus fréquent est le VRS (virus respiratoire syncytial). Elle survient par épidémies en période hivernale en touchant 30 % des nourrissons.
Le virus se transmet par la salive, la toux, les éternuements et le matériel souillé par ceux-ci et par les mains. Ainsi, le rhume de l'enfant ou de l'adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson.
La bronchiolite débute par un rhume et une toux qui évoluent ensuite en une gêne et des sifflements respiratoires.

Quels sont les symptômes ?

Si votre enfant tousse, s'il présente une gêne respiratoire, des sifflements, un sommeil difficile, des difficultés à s'alimenter, cela justifie une consultation urgente d'un médecin. La bronchiolite donne peu ou pas de fièvre. Cette maladie est souvent bénigne, mais, chez l'enfant de moins de 3 mois, elle peut être grave.

Comment mon enfant sera-t-il traité ?

Des séances de kinésithérapie respiratoire sont souvent prescrites pour désencombrer les bronches.
Même s'il s'agit d'une infection virale, les antibiotiques pourront être prescrits en cas de surinfection bactérienne ou d'otite associée.
Parfois, des médicaments bronchodilatateurs ou des corticoïdes pourront être prescrits.
La bronchiolite ne dure qu'une dizaine de jours et, le plus souvent, elle ne nécessite pas d'hospitalisation.
Si l'état de votre enfant vous inquiète, n'hésitez pas à contacter un médecin en urgence, même si la dernière consultation est récente.
En cas d'aggravation, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire.

Comment puis-je soulager mon enfant ?

  • Désencombrez régulièrement son nez à l'aide de sérum physiologique, en particulier avant chaque repas. Utilisez des mouchoirs jetables.

  • Humidifiezl'air de sa chambre et aérez souvent.

  • Veillez à ne pas trop couvrir l'enfant.

  • Faites-le boire régulièrement au biberon.

  • Fractionnez les repas.

  • Maintenez son buste légèrement surélevé en plaçant des coussins sous son matelas, afin de l'aider à mieux respirer.

  • Aucun tabagisme là où vit l'enfant, même en son absence.

Soyez vigilant(e). Lavez-vous toujours les mains à l'eau et au savon avant de vous occuper de votre bébé.
Lorsque vous êtes enrhumé(e), utilisez des mouchoirs jetables et évitez de l'embrasser sur le visage.
Ne passez pas les objets (tétines, couverts, doudou) d'un enfant à l'autre sans les avoir nettoyés au préalable.
Votre médecin traitant sait diagnostiquer et traiter la bronchiolite de votre enfant. Demandez-lui conseil sur les signes de gravité et comment surveiller votre enfant.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je ne peux pas mettre  mon enfant en collectivité s'il souffre d'une maladie potentiellement contagieuse Medelli
Mettre en favori

Je ne peux pas mettre mon enfant en collectivité s'il souffre d'une maladie potentiellement contagieuse

La fréquentation de l’école est suspendue durant une maladie infectieuse. On appelle cette précaution l’éviction scolaire. En tant que parent, vous devez signaler l’absence de votre enfant dès que possible auprès de son école.

Quelles sont les maladies qui m’obligent à garder mon enfant à la maison ?

L’arrêté ministériel du 3 mai 1989, modifié par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France le 14 mars 2003, impose de tenir votre enfant hors de la collectivité en cas de maladie grave comme la diphtérie, la coqueluche, la scarlatine, la rougeole, les oreillons ou la rubéole.En cas de méningite à méningocoque, la question de l’éviction scolaire ne se pose pas puisque l’enfant est hospitalisé.

Dans quels cas est-ce préférable de garder mon enfant à la maison ?

Il est souhaitable de garder votre enfant à la maison en cas de fièvre, de vomissement, de diarrhée ou de risque de contagion.
Même lorsque ce n’est pas obligatoire, cette éviction est préférable à la phase aiguë de la maladie pour lui et les autres enfants (en cas de grippe,  de gastro-entérite présumée d’origine virale, ou de varicelle par exemple).

Comment dois-je informer l’école ?

Il faut appeler l’école dans les 48 heures pour prévenir que votre enfant est malade.
A son retour, il est nécessaire d’écrire un mot à l’enseignant pour justifier le motif de l’absence de votre enfant.
Vous ne devrez fournir de certificat médical justifiant l’absence de votre enfant que s’il a contracté une maladie contagieuse comme la coqueluche, la méningite à méningocoques, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la scarlatine ou la diphtérie.

A quel moment puis-je le remettre à l’école ?

Si votre enfant a souffert d’une maladie contagieuse grave, la durée d’éviction est variable selon l’affection. Pour réintégrer la classe, votre enfant aura besoin d’un certificat médical attestant sa guérison.
Dans tous les autres cas, vous pouvez remettre votre enfant en classe dès qu’il va mieux et qu’il n’est plus contagieux.

Le Haut Conseil de la Santé publique a établi un guide  «  des conduites à tenir en cas de maladies infectieuses dans une collectivité d’enfants ou d’adultes ». Dans ce guide, chaque maladie infectieuse a fait l’objet d’une fiche individuelle précisant la période d’incubation, la durée de la contagiosité, les mesures à prendre concernant l’éviction du sujet malade, l’hygiène et la prévention de l’entourage. Le rapport peut être téléchargé à cette adresse : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_des_conduites_a_tenir_en_cas_de_maladie_transmissible_dans_une_collectivite_d_enfants.pdf

 

 

Maladies infectieuses

Eviction scolaire obligatoire

Certificat médical obligatoire

Eviction scolaire recommandée

Coqueluche

+

+

 

Rougeole

+

+

 

Oreillons

+

+

 

Rubéole

 

+

 +

Scarlatine

+

+

 

Diphtérie

+

+

 

Méningite à méningocoque

 

+

 

Grippe

 

 

+

Gastroentéritevirale

 

 

+

Varicelle

 

 

+

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Mon bébé a de fortes diarrhées. Comment évaluer la gravité de son état ? Medelli
Mettre en favori

Mon bébé a de fortes diarrhées. Comment évaluer la gravité de son état ?

Flash Santé : un message, une vidéo.La gastro-entérite aiguë du nourrisson est une pathologie le plus souvent bénigne, mais parfois grave si elle entraine une déshydratation. C’est alors une urgence. Il est bien de connaitre les signes de cette déshydratation.
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un pédiatre
près de chez vous

Rechercher
En savoir plus ? Parlez-en avec un médecin.
Prendre rendez-vous
chargement