Cancer colorectal : je comprends le traitement qui m'est proposé Medelli
Background

Cancer colorectal : je comprends le traitement qui m'est proposé

Les objectifs du traitement dépendent du stade de votre cancer : guérir en cas de maladie localisée ou freiner la progression en cas de cancer plus avancé. Le traitement, adapté à la situation de chaque patient, peut comporter la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Comment est décidé mon traitement ?

Avec l'aide des examens nécessaires pour confirmer le diagnostic et évaluer l’extension de la maladie, plusieurs options thérapeutiques sont discutées lors d’une RCP, Réunion de Concertation Pluridisciplinaire.

Il s'agit d'une réunion où plusieurs médecins de spécialités différentes, envisagent le traitement le plus efficace et le plus adapté à votre situation. Ces choix de traitements vous seront ensuite expliqués, pour que vous puissiez participer au choix de l'option thérapeutique la plus adaptée à votre situation. En effet, le dialogue et la compréhension conditionnent l’adhésion au traitement.

Une consultation d'annonce, vous permettra de revenir sur ces propositions avec le médecin puis les infirmières, pour que vous deveniez pleinement acteur de votre traitement. L'équipe sera à votre écoute et vous pourrez poser toutes les questions qui vous semblent importantes.

Quels types de traitement sont utilisés ?

  • La chirurgie peut être le premier traitement du cancer colorectal. Elle permet d’enlever la tumeur et de faire le bilan d'extension local de la maladie. Pour les cancers dépistés très tôt, l’ablation de la tumeur peut être réalisée par voie coloscopique à l’aide d’un endoscope (petit tube), introduit dans le côlon par l’anus.
    Dans d’autres cas, le cancer est opéré par voie abdominale traditionnelle (laparotomie ou cœlioscopie) avec résection d’une partie du côlon ou du rectum.

  • Parfois, il n'est pas possible de rétablir la continuité digestive immédiatement et il est nécessaire de dériver le tube digestif à la peau au niveau du ventre : il s'agit d'un anus artificiel ou colostomie. Les matières fécales sont alors recueillies dans une poche en plastique collée sur la peau. Une seconde intervention permet de connecter à nouveau le côlon aux voies naturelles : c’est ce que les chirurgiens appellent «rétablissementde la continuité».

  • La chimiothérapie et /ou les thérapies ciblées sont des traitements médicamenteux contre le cancer. Ils peuvent être associés à la chirurgie, soit en la précédant, afin de permettre la résection de la maladie, soit, la suivre afin de réduire le risque de récidive ou traiter une maladie résiduelle.

  • Les médicaments utilisés peuvent avoir des effets indésirables sérieux comme : la fatigue, la baisse du nombre des cellules sanguines, la perte des cheveux, des lésions de la bouche… Différentes techniques préventives et de soins seront mises en place par l’équipe de professionnels de santé qui s’occupe de vous. Pendant et après la chimiothérapie, un suivi médical attentif permet donc de réduire la sévérité et la fréquence de ces effets secondaires.

  • La radiothérapie permet de détruire les cellules cancéreuses grâce à l’émission de rayons. Elle peut compléter les traitements précédents. Une radiothérapie peut être réalisée avant la chirurgie, afin de faciliter l’extraction de la tumeur, ou bien après l’opération pour détruire les cellules qui n’auraient pas été enlevées par la chirurgie et réduire ainsi le risque de récidive locale.

  • D’autres soins, dits « soins de support », pourront vous être proposés afin de prendre en charge les conséquences de la maladie : traitement de la douleur ou de la fatigue, stomathérapie, diététique, soutien psychologique, soins esthétiques et capillaires, aide sociale.

Quelle surveillance me sera proposée après le traitement ?

La surveillance médicale sera régulière. Elle comprendra des consultations avec votre médecin, et des examens complémentaires sanguins et radiologiques. Cela permettra de s’assurer que le traitement a été efficace et de détecter une éventuelle récidive.

En effet, si votre cancer est guéri, l'attention portera sur son éventuelle réapparition. Dans le cas contraire, on surveillera l'évolution de votre maladie localement et à distance.

Dans tous les cas, une attention sera portée aux effets secondaires tardifs ou aux séquelles des différents traitements.

Dépisté tôt, le cancer colorectal est guéri dans une grande majorité des cas. Ceci souligne l’importance du dépistage de ce cancer et de son diagnostic précoce.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Précédent Suivant
Lien LIEN

Je rejoins une association de randonneurs

Infos Lue 68 fois
Conseillée par 407 médecins

Article ARTICLE

Que peuvent m'apporter les associations de rhumatisants ?

Infos Lue 49 fois
Conseillée par 133 médecins

Recette RECETTE

Poulet Stroganoff et pommes de terre au four

Recette pour 4 personnes - 495 calories par part

Infos Lue 15 fois

Recette RECETTE

Tofu et brocoli sauce cacahuètes

Recette pour 4 personnes - 469 calories par part

Infos Lue 13 fois

Précédent Suivant

Avec Medelli, trouvez aussi un oncologue
près de chez vous

Rechercher
chargement