Contre le mélanome, doucement avec le soleil Medelli
Mettre en favori

Contre le mélanome, doucement avec le soleil

Le soleil doit rester un plaisir. Pour en profiter, deux mots-clés : modération et protection ! Vous bénéficierez ainsi des bienfaits de l’astre solaire tout en vous protégeant des risques de cancers cutanés dont le plus redoutable est le mélanome.

Côté modération, c’est simple, pour une protection renforcée, vous rechercherez régulièrement l’ombre, surtout entre 12h et 16h, créneau horaire au cours duquel les ultraviolets (UV) sont les plus intenses. La filtration des rayons quant à elle passe par les vêtements bien sûr mais aussi par le port d’un chapeau, de préférence à larges bords pour préserver à la fois les yeux, le visage, les oreilles et le cou.

Appliquez également de façon régulière de la crème solaire, sur toutes les parties du corps non couvertes par des vêtements. Privilégiez les indices de protection élevés (indice 30 voire 50 pour des conditions extrêmes ou les peaux très fragiles), actifs à la fois vis-à-vis des UVB et des UVA. Pour éviter les douloureux et dangereux coups de soleil, renouvelez l’application toutes les 2 heures et après chaque baignade. Et n’oubliez pas qu’un ‘écran total’ n’existe pas. C’est pourquoi, la crème solaire ne permet en aucun cas de s’exposer plus longtemps. L’ensemble de ces recommandations vaut aussi pour les enfants, très vulnérables au soleil et à ses effets, et pour les adolescents. Quant à bébé, c’est simple : il ne doit jamais être exposé au soleil.

 

Source : OMS, INPES, juin 2016 Mots-clefs : soleil, mélanome, protection, chapeau, crème solaire©Destinationsante.com 2016 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : rangizzz/Shutterstock.com
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Quand la pollution retentit sur les yeux Medelli
Mettre en favori

Quand la pollution retentit sur les yeux

La pollution atmosphérique est connue pour favoriser les maladies cardiovasculaires et respiratoires. Et selon une étude coréenne, elle pourrait être à l’origine du syndrome de l’œil sec.

Démangeaisons, sensations de brûlure ou de corps étrangers… la sécheresse oculaire entraine un impact non négligeable sur la qualité de vie. Son incidence augmente avec l’âge, mais aussi avec la consommation de certains médicaments. A Incheon en Corée du Sud, des médecins ont travaillé à partir des données d’une vaste enquête nationale sur la nutrition et la santé. Leur étude a porté sur plus de 16 000 de leurs concitoyens. En parallèle, ils ont mesuré la pollution environnementale (taux de particules fines, d’ozone, d’humidité…) à partir de 283 stations dédiées, réparties dans l’ensemble du pays. Résultat : un taux d’humidité faible associé à un fort pourcentage d’ozone augmenterait le risque de survenue du syndrome de l’œil sec. En revanche, les particules fines, bien connues pour affecter la fonction pulmonaire, seraient sur ce coup-ci, innocentées.

Source : JAMA Ophtalmology, 10 mars 2016 Mots-clefs : œil sec, pollution, environnement©Destinationsante.com 2016 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : Phovoir
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je m’informe sur le mélanome avec le site www.vaincrelemelanome.fr  Medelli
Mettre en favori

Je m’informe sur le mélanome avec le site www.vaincrelemelanome.fr

Vaincre le mélanome est une association dont les principaux objectifs sont de soutenir la recherche sur le mélanome en sollicitant les dons des particuliers et des entreprises, de développer l’information du public et les actions de prévention, de réaliser des actions de communication vis-à-vis des praticiens et d’apporter un soutien adapté aux proches des malades.

http://www.vaincrelemelanome.fr/

Thème

Informations sur le mélanome.

Ceux qui sont concernés

Tout le monde. 

Objectif

Diffuser des informations sur le mélanome, assurer la prévention de la maladie et soutenir la recherche pour la vaincre. 

Origine

L’association Vaincre le mélanome a été créée en 2009 pour soutenir la recherche sur le mélanome en sollicitant les dons des particuliers et des entreprises, développer l’information du public et les actions de prévention, réaliser des actions de communication vis-à-vis des praticiens et apporter un soutien mieux adapté aux proches des malades. 

Contenu

Le site rassemble des informations concernant le mélanome et la recherche médicale. Il présente les différentes actions de sensibilisation menées par l’association. Un calendrier des groupes de parole pour patients et proches à Paris ainsi qu'un forum de discussion sont à votre disposition si vous souhaitez échanger avec des malades, des familles de malades et des professionnels de santé au sujet de votre maladie ou celle d’un proche. 

Le plus

Un film explique l’importance du dépistage et comment s'auto-examiner à travers plusieurs témoignages de médecin et de patients.

Une autre vidéo donne des conseils de prévention à l'attention des enfants.

Contact

8 chemin de Maltaverne 45230 Sainte Geneviève des Bois

Visitez notre site web : vaincrelemelanome@gmail.com

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Déclarez la guerre aux virus hivernaux Medelli
Mettre en favori

Déclarez la guerre aux virus hivernaux

Difficile en période hivernale d’échapper aux virus. Nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées et patients souffrant de maladies chroniques figurent parmi les populations les plus fragiles face à ces attaques de l’hiver. Afin de les protéger, suivez quelques règles de bon sens.

Saviez-vous que le simple fait de se laver les mains permet d’éviter la plupart des contaminations, que ce soit par des virus ou des bactéries ? Plus particulièrement en période d’épidémie, le lavage des mains doit être soigneux et répété dans la journée. La première étape consiste à frotter, avec de l’eau et du savon, ses mains l’une contre l’autre. Sans oublier la paume et les ongles. Ensuite, elles doivent être abondamment rincées à l’eau claire. Enfin le séchage n’est pas moins important. Une main mouillée transmet bien plus de bactéries et de virus qu’une main sèche. Plutôt que des serviettes en tissu, ou des systèmes de séchage à air chaud dont la plupart favorisent la persistance et la transmission des micro-organismes, privilégiez les serviettes en papier.Quand se laver les mains ? Le plus souvent possible… Et de façon impérative après être allé aux toilettes, avant de manger ou de préparer la cuisine, mais aussi en rentrant du travail. Les objets susceptibles de vous salir les mains sont légion. Au travail, votre clavier d’ordinateur et le téléphone – fixe ou portable - sont des nids à microbes. Dans les transports, le volant de votre voiture et plus encore, les barres de maintien et les strapontins du métro ou du bus recèlent d’invisibles montagnes de saleté.

Source : INPES, consulté le 25 octobre 2015 Document rédigé par Destination santé.Crédit photo : Phovoir
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

chargement