Ablation de l'endomètre

L'ablation de l'endomètre offre une alternative à l'hystérectomie (voir ce terme), chez les patientes qui souffrent de saignements prolongés ou très importants. Il s'agit du traitement chirurgical de choix lorsque le traitement médical a échoué ou est contrindiqué. Cette intervention signifie que le chirurgien procède à l'ablation de la couche interne de l'utérus, l'endomètre, qui est la source des menstruations et du saignement excessif.

L'ablation de l'endomètre est effectuée durant une intervention que l'on appelle, une hystéroscopie opératoire (voir cette expression). L'hystéroscopie consiste à introduire un petit tube à travers le vagin et le col de l'utérus, de la grosseur et de la longueur d'un crayon. Une caméra est fixée à ce tube (l'hystéroscope), ce qui permet de visualiser l'intérieur de la cavité utérine sur un moniteur vidéo, durant toute la chirurgie.
L'utérus est distendu par un liquide inoffensif, qui permet de réaliser la procédure de la façon la plus fiable possible. La couche interne de l'utérus, l'endomètre, est alors brûlée ou vaporisée en utilisant un générateur de chaleur qui est incorporé au niveau du tube de l'hystéroscope.
© G. Dolisi

Les fiches santé les plus consultées cette semaine sur Medelli