ACR

L’arrêt cardiorespiratoire (ACR) se caractérise par la disparition des trois fonctions vitales que sont la conscience, la ventilation et la circulation. Lors du bilan de ces fonctions vitales, la victime est retrouvée :
- inconsciente et inerte : absence de réponse aux questions, et aux ordres simples ;
- en arrêt ventilatoire : absence de mouvements ventilatoires ;
- en arrêt circulatoire : absence de pouls carotidien.

Le rôle du secouriste consiste à reconnaître l’arrêt cardiorespiratoire et à mettre en œuvre le plus rapidement possible les techniques de réanimation adaptées. L’alerte aux secours médicalisés devra être très précoce et précise.
Prise en charge + alerte rapide = maximum de chance de survie pour la victime.

La technique de base de réanimation cardiorespiratoire associe la ventilation artificielle (VA) au massage cardiaque externe (MCE). En effet, la ventilation artificielle apporte de l’oxygène aux poumons donc au sang et le massage cardiaque externe permet au sang de véhiculer l’oxygène des poumons vers les tissus.
© G. Dolisi