Akinétospermie

Parmi les nombreux tests pratiqués lors d'un spermogramme (pour en savoir plus, voir la définition de ce mot) figure celui de la mobilité des spermatozoïdes. Un sperme normal doit comprendre plus de 40% de spermatozoïdes très mobiles. Au-dessous de ce pourcentage, on considère qu'il s'agit d'une forme d'asthénospermie.
Il peut arriver qu'il n'y ait plus aucun spermatozoïde mobile, cause majeure de stérilité masculine et c'est alors une akinétospermie. La solution passe par la PMA (procréation médicalement assistée) ou AMP (aide médicalisée à la procréation), qui consiste à féconder un ovule par le noyau d'un spermatozoïde.
© G. Dolisi