Allèle sauvage

Dans une population, un allèle sauvage, pour un gène donné est celui qui est le plus fréquent et considéré comme ayant subi le moins de mutations dégénératives (ou aucune). Si un allèle "an" exprime un caractère anormal (mutation) pour un gène donné, on nommera par convention " an+ " l'allèle sauvage (non muté) et " an" l'allèle qui traduit la mutation pour ce gène.
© G. Dolisi