Amygdalotome

L'amygdalectomie (syn. : tonsillectomie) est l'ablation chirurgicale des amygdales. Compte tenu du rôle essentiel de ces organes dans la défense immunitaire (protection des voies respiratoires contre les infections), les otorhinolaryngologistes retardent le plus possible cette intervention irréversible. Les deux indications principales de cette opération sont les amygdalites à répétition (avec angines, otites et affaiblissement des amygdales si important qu'elles deviennent elles-mêmes des foyers d'infection) et des amygdales tellement hypertrophiées qu'elles gênent la déglutition et/ou la respiration.
L'intervention est bénigne mais pratiquée sous AG (anesthésie générale) avec un instrument spécifique : l'amygdalotome (du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe) Syn. : tonsillotome. Des douleurs provoquées par la déglutition peuvent subsister pendant 1 à 3 semaines. Le médecin peut être amené à ne pratiquer qu'une incision ou ablation partielle de l'une ou des deux amygdales ; il s'agit alors d'une amygdalotomie (ou tonsillotomie).
© G. Dolisi