AND

Aussi appelée algodystrophie sympathique réflexe, c'est un trouble vasomoteur complexe qui touche des patients de tous les âges et des deux sexes. La cause de cette affection reste inconnue mais dans plus de 80 % des cas un facteur causal est identifiable. Le plus fréquent de ces facteurs (50 à 70 % de toutes les algodystrophies) est un traumatisme local ou à distance du siège de l’algodystrophie. Viennent ensuite les interventions chirurgicales, les ponctions et infiltrations même correctement réalisées, les affections rhumatismales, cardiovasculaires, respiratoires ou neurologiques ainsi que la grossesse.
Ce trouble peut apparaître à la suite d'une blessure, même mineure. Alors que la blessure semble guérir, la douleur s'intensifie. Le système nerveux autonome devient trop actif, entraînant chez le patient une douleur continue qui s'étend et peut être très sévère. Certains patients se suicident. Toutefois, si la maladie est diagnostiquée au cours des premiers mois, elle peut être traitée.
© G. Dolisi