Aortocoronarien

Pontage aortocoronarien. On utilise le plus souvent deux types de vaisseaux pour effectuer le pontage aortocoronarien : les veines saphènes dans les jambes et l'artère thoracique interne droite ou gauche (appelée aussi artère mammaire) située dans la paroi thoracique. Ces deux types de vaisseaux sanguins peuvent être utilisés pour effectuer des pontages.
En effet, la circulation sanguine peut se faire par d'autres voies dans la paroi thoracique et les jambes. Le chirurgien détermine quel(s) greffon(s) il utilisera selon l'endroit et l'importance du blocage dans les artères coronaires.

* S'il utilise la veine saphène, celle-ci est prélevée de la jambe lors d'une intervention chirurgicale. Le greffon veineux est ensuite suturé à l'aorte et à l'artère coronaire au-dessous du blocage. Le sang riche en oxygène emprunte l'aorte, puis le greffon constitué par la veine saphène, évitant ainsi le blocage dans l'artère coronaire, et vient nourrir le muscle cardiaque.
* Si l'artère thoracique est choisie, elle est conservée intacte à son origine, car elle transporte le sang riche en oxygène qui passe dans l'aorte, et elle est rattachée à l'artère coronaire au-delà du blocage.
© G. Dolisi