Aphte scrotal

Les aphtes sont des affections généralement bénignes, mais fréquentes et qui peuvent être particulièrement gênantes. Ils se présentent comme des ulcérations jaunâtres ou blanchâtres, entourées d'une fine zone inflammatoire rougeâtre et résultent de l'évolution d'une vésicule apparue préalablement. Ils se forment le plus souvent dans la cavité buccale ou le pharynx, parfois au niveau des organes sexuels et leur présence s'accompagne d'une sensation de brûlure.
* Pour les aphtes buccaux, on sait maintenant que certains aliments favorisent leur apparition : fruits secs, tomate, melon, noix, certaines épices, aliments acides entre autres. On constate également la présence d'aphtes buccaux chez des personnes qui ont une hygiène buccodentaire insuffisante. Mais il existe aussi d'autres causes moins connues : intolérance au gluten, hyposidérémie (insuffisance en fer), hypovitaminose B12. Le traitement est essentiellement pharmacologique et à base de bains de bouche avec des solutions adaptées, contenant souvent aspirine et anesthésique de contact léger.
* Les aphtes génitaux : on distingue plusieurs sortes d'aphtes génitaux en fonction de la zone concernée :
- aphte vulvaire,
- aphte scrotal par exemple.

Les aphtes buccaux sont souvent associés aux aphtes génitaux dans certaines pathologies comme le syndrome de BEHÇET. Voir aussi "Fièvre aphteuse".
On parle d'aphtose lorsque les aphtes sont très nombreux.
Adj. : aphteux, euse : qui concerne les aphtes ; aphtoïde : qui a l'apparence d'un aphte.
© G. Dolisi