Appareil de Golgi

L'appareil de Golgi appartient au système endomembranaire de la cellule, au même titre que le réticulum endoplasmique ou les lysosomes. Des membranes extensives jouent de nombreux rôles vitaux pour la cellule dont ils occupent l'essentiel du volume chez les eucaryotes. Intimement liés, le réticulum et le Golgi s'échangent constamment des fragments plus ou moins importants de membrane, par l'intermédiaire notamment des vésicules de sécrétion. Ces échanges ont également lieu avec la membrane plasmique lors des mouvements d'endocytose et d'exocytose.
L'appareil de Golgi a été découvert en 1898 par le biologiste italien du même nom, dans des cellules nerveuses, mais son existence n'a été reconnue qu'à la fin des années 1950 grâce à la microscopie électronique, qui a aussi montré que le Golgi est présent dans la majorité des cellules eucaryotes. Il est essentiellement formé de saccules aplatis et ou dictyosomes superposés comme une pile d'assiettes.
Chez les vertébrés, il n'y a qu'un seul empilement, dont la partie inférieure appelée face "cis" est tournée vers le réticulum endoplasmique rugueux (RER) ou vers le noyau. L'autre face de l'appareil de Golgi est notée "trans" et se trouve plus près de la membrane cellulaire. Les flux de vésicules se font toujours de la face cis vers la face trans.
© G. Dolisi