Appendicocèle

L'appendicocèle est une hernie pouvant être de taille importante, inguinale ou crurale, et qui contient l'appendice, c'est-à-dire le fragment intestinal où il est rattaché. L'appendicectomie est l'ablation chirurgicale de l'appendice iléocæcal, c'est-à-dire de l'appendice situé au niveau du cæcum, à la fin de l'intestin grêle et au début du côlon ou gros intestin.
Cette opération est pratiquée en cas d'appendicite, lorsqu'il y a risque de rupture de l'appendice et donc de péritonite. Aujourd'hui, l'appendicectomie est pratiquée le plus souvent par cœlioscopie, par une incision au niveau de la fosse iliaque droite. L'appendice est ligaturé puis sectionné à sa base. Si le malade présente un abcès abdominal ou une péritonite, l'intervention chirurgicale est suivie d'un drainage pour nettoyer la cavité abdominale. L'opération est généralement bénigne et ne nécessite que 2 à 5 jours d'hospitalisation.
On parle d'appendicectasie (ectasie : du grec ektasis [ectasie], dilatation d'un segment d'organe creux ou d'un vaisseau) lorsque l'appendice iléocæcal ou vermiculaire est anormalement dilaté, signe d'une appendicite. Chez certaines personnes, il peut arriver que des calculs se forment dans l'appendice : c'est l'appendicolithiase (litho, lithiase : du grec lithos [-lithe, ou -lite, -lithique, lith(o)-, -lithiase], pierre). Cette pathologie peut également nécessiter une appendicectomie.
Adj. : appendiculaire : qui se rapporte à l'appendice. Dans la plupart des cas, cet adjectif est utilisé en parlant de l'appendice iléocæcal ou vermiculaire.
© G. Dolisi