Aréole vésiculaire

En anatomie, l'aréole est la surface annulaire pigmentée qui entoure le mamelon du sein. En médecine, c'est le cercle rougeâtre qui entoure un point d'inflammation. Quant à l'adjectif aréolaire, il qualifie ce qui est relatif à une aréole, ou ce qui présente des aréoles comme un tissu aréolaire. Il existe une autre zone que l'on nomme de la même façon : c'est l'aréole ombilicale, zone circulaire (ou annulaire) légèrement plus pigmentée que le reste de la peau et qui entoure parfois l'ombilic.
* Au cours de la grossesse, l'aréole normale peut s'entourer progressivement par une deuxième zone pigmentée rose brunâtre, que l'on appelle aréole secondaire.
* Le "phénomène de l'aréole" est la mise en évidence d'une couronne périlésionnelle (qui entoure une lésion) jusque-là invisible, obtenue par badigeonnage de la lésion avec de l'éosine ou injection en IV (intraveineuse) de fluorescéine. On parle également d'aréole vésiculaire ou aréole vésiculaire de Chaussier (médecin français, Chaussier François est né à Dijon le 02.07.1746, mort à Paris le 19.06.1828) pour désigner un cercle de petites vésicules qui entourent l'escarre central dans la pustule maligne. À noter que dans les chirurgies réparatrices du sein, les incisions se font de façon périaréolaire, quand c'est possible, ce qui permet d'avoir des cicatrices quasi invisibles.
© G. Dolisi