Articulation temporomandibulaire

L'articulation temporomandibulaire (anc. orth. : temporo-mandibulaire) ou ATM, est qualifiée de diarthrose bicondylienne, car il s'agit de deux articulations qui fonctionnent de façon synchrone. Comme celle du genou, elle présente la particularité de posséder un disque fibrocartilagineux, parfois appelé ménisque, attaché au condyle mandibulaire par des ligaments qui le rendent totalement solidaire des mouvements du condyle.
Sa forme concavoconvexe lui permet de s'adapter à la fois à la cavité glénoïde et au versant antérieur du condyle. Quand le condyle fait un mouvement vers l'avant avec basculement, le disque suit parfaitement ce déplacement, comme dans les mouvements de propulsion rétropulsion ou de diduction. L'existence de ce disque partage l'articulation en deux unités : une articulation temporodiscale et une articulation discomandibulaire.
Les deux surfaces, du condyle mandibulaire et de la cavité glénoïde ou fosse mandibulaire temporale, sont recouvertes de cartilage articulaire, et les structures de cette ATM sont entourées par une capsule, tapissée de la synoviale. À noter que, au niveau du condyle mandibulaire, seul le versant antérieur est articulaire.
© G. Dolisi