Polyarthrite rhumatoïde

Rhumatisme chronique qui touche simultanément plusieurs (voire toutes) articulations. La polyarthrite rhumatoïde (ou PR) est le plus fréquent et le plus grave des rhumatismes inflammatoires. Elle attaque les articulations dans leur ensemble, même si elle concerne parfois que certaines d'entre elles. C'est avant tout la membrane de l'articulation, ou synoviale, qui est atteinte, provoquant progressivement une déformation de l'articulation. 200 000 à 400 000 personnes surtout des femmes) sont concernées en France.
En avril 2000, au Génopole d'Évry, le laboratoire du Dr François Cornélis a lancé une collecte d'ADN auprès de 10 000 personnes atteintes, dans le but d'identifier les gènes responsables (dont l'un est déjà connu). Les traitements sont nombreux et ciblés :
* Les traitements de fond ont pour but de ralentir l'évolution de la maladie : sels d'or, antipaludéens de synthèse, D-pénicillamine, Sulfalazine, Méthotrexate et ciclosporine.
* Les traitements à visée symptomatique qui agissent rapidement sur la douleur et l'inflammation : antalgiques (antidouleurs), anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et corticothérapie (cortisone).
* Les thérapeutiques à action locale qui agissent sur les articulations : infiltrations de corticoïdes, synoviorthèses, synovectomies sous arthroscopie.
* Les traitements chirurgicaux qui sont pratiqués de plus en plus fréquemment et de plus en plus précocement. Les opérations vont de la simple correction chirurgicale pour rétablir une fonction articulaire aux arthroplasties (pose de prothèse, notamment hanches, genoux, épaules...) en passant par les arthrodèses (blocage de l'articulation).
© G. Dolisi