Therapia magna sterilisans

Cette expression désigne un principe thérapeutique fondamental énoncé par Paul EHRLICH, médecin allemand né en 1854, mort en 1915 - prix Nobel de médecine (avec Ilya Ilych MECHNIKOV de l'Institut Pasteur). Il était à la recherche d'un médicament qui aurait la propriété de détruire tous les germes et parasites pathogènes de l'organisme, en une seule prise et sans provoquer le moindre effet secondaire. Il n'a pas trouvé ce médicament miracle, mais a contribué à l'élaboration de nombreux médicaments, en particulier contre la syphilis.
© G. Dolisi

Les fiches santé les plus consultées cette semaine sur Medelli