Urophilie

L'urophilie ou ses synonymes urolagnie (du grec lagneia, as [-lagnie], débauche), ondinisme (du latin unda [onde, ondin, ond(o)-], eau courante, parfois associée à l'urine), douche dorée (angl. golden rain), est une excitation sexuelle liée à l'urine, qu'il s'agisse de la miction (c'est le fait d'uriner), de la vue de l'urine, de son odeur, de la vue d'une personne en train d'uriner ou même du fait d'éprouver le besoin de se faire arroser d'urine pour atteindre l'orgasme. Son potentiel érogène est dû au grand nombre de tabous qu'elle transgresse.
L'urophilie est une paraphilie (on connaît mieux les expression "déviation sexuelle" ou "perversion"), c'est-à-dire une attirance ou une pratique sexuelle qui diffère de ce qui est considéré comme "normal". Dans certains pays, une paraphilie - on en connaît actuellement plus de 400 - peut être considérée comme un délit, voire un crime sexuel lorsqu'elle est pratiquée avec des mineur(e)s ou des personnes non consentantes.
L'urophilie ou urolagnie ou ondinisme est en fait l'érotisation excessive des fonctions urinaires. Lorsqu'il s'agit d'uriner dans la bouche d'une autre personne, la limite avec le sadomasochisme (SM) n'est pas loin. Dans cette déviation figure également le fantasme de la couche qu'un(e) adulte se fait placer par une autre personne. Le fait d'uriner dans cette couche et d'en ressentir la chaleur dans le bas-ventre peut aller jusqu'à provoquer un orgasme.
L'adjectif urophile caractérise une personne qui pratique l'urophilie.
© G. Dolisi

Les fiches santé les plus consultées cette semaine sur Medelli