Vaginisme primaire

Le vaginisme correspond à des douleurs généralement provoquées par les muscles du vagin, empêchant le coït, mais peut avoir pour origine une cause fonctionnelle : vulvite, ulcère, herpès... Actuellement, chez les femmes qui consultent pour un vaginisme, les causes évoquées sont la peur de la douleur lors d'un rapport sexuel, le fait qu'elles imaginent avoir un vagin trop étroit ou l'aversion du sexe qui est considéré comme "sale".
Les psychiatres considèrent le vaginisme comme un trouble de la pénétration vaginale. Les organes génitaux de la femme atteinte de vaginisme sont généralement tout à fait normaux, mais à chaque tentative de pénétration, un spasme incontrôlable ferme l'orifice du vagin par contraction des muscles périvaginaux. Les gynécologues connaissent bien ce problème qui se manifeste également à l'examen gynécologique. Comme pour d'autres affections, on parle de vaginisme primaire s'il coïncide avec le début de la vie sexuelle de la femme ; il est secondaire s'il survient après une période d'activité sexuelle normale, donc sans problème de pénétration.
Syn. : vaginodynie (du grec odunê [-odynie], douleur).
© G. Dolisi

Les fiches santé les plus consultées cette semaine sur Medelli