Vent

Les selles contiennent les bactéries responsables de la présence de gaz dans l'intestin et particulièrement le côlon. La quantité de gaz résultant de ces actions bactériennes (la fameuse flore bactérienne) sur nos aliments dépend tout naturellement de ce que nous mangeons : les haricots blancs sont bien connus pour faire péter ... pardon ! flatuler) (* flatulence : du latin flatus, vent) et le volume moyen de gaz ou vents produits par jour est compris entre 0,5 et 1 litre.
Il faut donc éliminer ces gaz, même si une partie est réabsorbée par les parois intestinales. Péter est bon pour la santé, le tout est d'arriver, si l'on n'est pas seul, à le faire avec suffisamment de discrétion. Ces gaz peuvent aussi s'avérer redoutables par leur odeur, elle aussi variable en fonction de ce que l'on mange.
Des mercaptans et surtout le sulfure d'hydrogène sont responsables de leur odeur nauséabonde et putride. Attention, ils contiennent aussi du méthane CH4 hautement inflammable et c'est une propriété qu'il ne faut pas essayer de vérifier, plusieurs personnes gravement brûlées pouvant en témoigner.
© G. Dolisi

Les fiches santé les plus consultées cette semaine sur Medelli