Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se propage Medelli
Mettre en favori

Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se propage

Les infections à “herpès virus” sont des infections bénignes et fréquentes qui concernent la peau et les muqueuses de l’enfant comme de l’adulte. Leur caractère récurrent est à l’origine de manifestations plus ou moins régulières, qui altèrent la qualité de vie des personnes atteintes.

À quoi correspond un herpès ?

L’herpès ou infection à herpès virus simplex (HSV) est une infection virale qui concerne soit la région oro-faciale (herpès oro-labial ou bouton de fièvre), due à une variété de virus appelée herpèsvirus simplex de type 1 (HSV1), soit la région génitale (herpès génital), en relation avec l’herpès virus simplex de type 2 (HSV2).

Le réservoir de ce virus est uniquement représenté par l’homme. La transmission du virus se fait donc par contact direct. Précisons qu’une majorité d’adultes a été infectée dès l’enfance par ce virus oro-facial, sans aucune manifestation.

Il est habituel de considérer que l’herpès génital est essentiellement dû à HVS2. Des formes d’herpès génital dues à HSV1 se développent, en raison des rapports sexuels oro-génitaux.

Toutes les données chiffrées disponibles soulignent le développement permanent dans les pays industrialisés de l’herpès génital, qui est devenu la 1ère cause d’ulcération génitale dans les pays occidentaux.

Pourquoi parle-t-on de réactivation ?

Une première infection par ce virus peut rester silencieuse (sans aucune manifestation ou asymptomatique), mais interagit avec le système immunitaire de votre organisme : le virus n’est pas éliminé et persiste toute la vie. C’est donc, une infection silencieuse qui peut se “réveiller” de manière périodique : on parle alors de réactivation du virus avec des signes plus ou moins importants.

La première infection, qu’elle soit symptomatique ou non, peut évoluer vers une réactivation (ou récurrence) ou pas. Cette réactivation pouvant elle-même être aussi symptomatique ou asymptomatique, avec des signes eux aussi plus ou moins importants.

Mon herpès est-il contagieux ?

Pour un herpès labial qui s’accompagne de vésicules au coin de la lèvre par exemple, la transmission du virus peut se faire par contact direct, ou via des objets utilisés par la personne infectée. Le risque de transmission est important en début de poussée.

Pour l’herpès génital, la transmission se fait au moment des rapports sexuels, même s’il n’y a pas eu de pénétration. Cependant, retenez que le virus ne se transmet pas par les serviettes de bain ou le siège des toilettes.

Chez la femme enceinte, il existe un risque au moment de l’accouchement. Le nouveau-né peut être contaminé par la maman suite au contact avec les lésions (vésicules ou ulcérations) maternelles. Ce virus peut alors provoquer une infection du cerveau du bébé. Un accouchement par césarienne est à discuter au cas par cas.

Comment se manifeste un herpès ?

Pour l’herpès labial, la première infection se traduit par des vésicules douloureuses et autour des lèvres, pendant 8 à 10 jours. Des récurrences se manifestent par la suite, le classique bouton de fièvre ou herpès labial, associé à d’éventuels facteurs déclenchants : fièvre, infection, soleil, stress, menstruations, fatigue… Cependant, beaucoup de personnes infectées n’ont et n’auront jamais de symptômes. Certains sports, comme le rugby ou la lutte, exposent au risque d’herpès diffus de la peau par contact direct.

Pour l’herpès génital, lors de la première infection, il peut y avoir de la fièvre, des douleurs, des picotements… ou pas de manifestions du tout. Lors des réactivations, il est usuel de constater une ulcération génitale, c’est-à-dire une petite plaie superficielle, liée à des vésicules sur la vulve, le vagin, le pénis, le scrotum, les fesses. D’ailleurs, l’herpès génital représente la première cause d’ulcération génitale dans les pays développés. En cas d’herpès génital très récidivant, le retentissement sur la qualité de vie des personnes touchées est majeur.

Peut-on avoir un herpès sans le savoir ?

Une majorité de personnes a été infectée par le virus sans s’en rendre compte. Surtout, 5 à 6 personnes sur 10 ont des signes évocateurs comme des irritations ou des démangeaisons, sans savoir qu’il s’agit d’un herpès.

Comment savoir si je suis une personne à risque ?

Tout le monde peut être touché. Cependant, les personnes avec une diminution de leurs capacités de défense immunitaire sont plus à risques, et ce, pour diverses raisons : traitements pour un cancer, une maladie auto-immune, une greffe d’organe, une infection par le VIH-sida.

Comment fait-on le diagnostic ?

Au-delà de l’examen clinique réalisé par le médecin, qui analyse les lésions éventuelles au niveau de la peau ou des muqueuses, il existe deux types de techniques pour confirmer cette infection :

  • Les méthodes de mise en évidence directes du virus suite à un prélèvement au niveau des lésions.

  • Les méthodes indirectes par analyse du sang et des “traces” laissées par le virus sur le plan immunitaire mais, ces techniques ont moins d’intérêt.

En pratique, pour un herpès oro-facial ou labial, l’examen des lésions suffit.

Pour un herpès génital, la confirmation par des examens de laboratoire est indispensable pour une prise en charge efficace.

Quelle prise en charge peut-on me proposer ?

L’infection à herpès virus est chronique et récidivante. Les traitements ne sont pas curatifs mais permettent de vous soulager et de diminuer le rythme des poussées. La prise en charge est définie au cas par cas, selon le type de manifestations, le stade d’évolution (1er épisode ou “rechutes” successives)… Elle s’appuie à la fois sur la prévention (éviter les facteurs déclenchants, avoir une bonne hygiène de vie), et les médicaments antiviraux par voie locale et/ou générale. La voie générale est souvent préférable à la voie locale. Ceci est associé à d’éventuels soins locaux, voire des antidouleurs.

Comment prévenir un herpès génital ?

La prévention d’une telle infection est essentielle et passe par différentes mesures :

  • Protégez-vous au moment des rapports sexuels en utilisant des préservatifs

  • Limitez le nombre de vos partenaires.

  • Évitez les rapports avec des personnes infectées et dont les lésions ne sont pas encore totalement cicatrisées.

  • Pensez à éviter, si possible, les facteurs déclenchant : fatigue, stress, angoisse ou encore contrariété.

L’herpès correspond à une infection virale de la peau et des muqueuses dont la localisation est variée. Il s’agit d’herpès oro-facial ou génital. Sa réapparition après une première infection est fréquente. C’est une maladie le plus souvent silencieuse et contagieuse. Sa prévention est essentielle.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je me lave les mains plusieurs fois par jour Medelli
Mettre en favori

Je me lave les mains plusieurs fois par jour

Cette vidéo vous apprend à bien vous laver les mains. Le Dr Unvois vous explique qu'une bonne hygiène des mains vous permet d'éviter d'attraper des maladies et d'en transmettre à votre entourage. Enfants, adultes, pensez à vous laver les mains plusieurs fois par jour.
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je prends soin de mes jambes lourdes Medelli
Mettre en favori

Je prends soin de mes jambes lourdes

Varices, jambes lourdes et enflées, crampes nocturnes sont les principales manifestations de l’insuffisance veineuse. Une bonne hygiène de vie permet de la prévenir et de la soulager.
  • Perdez vos kilos superflus qui pèsent sur la paroi des veines de vos jambes. Le surpoids augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de problèmes articulaires. Une perte de 5 à 10 % de votre poids réduit de façon significative ce risque. Votre amincissement repose sur la mise en œuvre de règles d’hygiène et de diététique simples et la reprise d’une activité physique.

  • Buvez 1,5 litre d’eau par jour. L’eau favorise le drainage et l’élimination des déchets de l’organisme. C’est le principal constituant de nos cellules. Notre corps est composé à 65 % d’eau. Celle-ci est éliminée régulièrement (urine, transpiration, respiration) et doit donc être renouvelée sans attendre d’avoir soif.

  • Portez des vêtements amples et des talons plats. Evitez les chaussettes et les bas dont les élastiques entravent la circulation sanguine.

  • Préférez les douches fraîches aux bains. La chaleur dilate les vaisseaux et empêche le retour veineux. Douchez vos jambes à l’eau fraîche dans le sens du retour veineux, de la cheville vers la cuisse.

  • Si vous êtes assis(e) au travail, évitez de croiser les jambes, faites régulièrement des mouvements de pied. Marchez autant que possible quelques minutes toutes les heures, préférez l’escalier à l’ascenseur. Garez votre voiture à quelques minutes du bureau ou descendez une station avant votre arrêt.

  • Evitez les longues stations debout, le piétinement, et ne séjournez pas dans un endroit chauffé par le sol.

  • Si vous voyagez en avion, faites quelques pas aussi fréquemment que possible. Portez des bas de contention. Assis(e) à votre place, faites des exercices en contractant régulièrement les mollets, faites des flexions de chevilles et de genoux. Buvez régulièrement.

  • Surélevez légèrement vos pieds pour dormir. Chaque soir, massez-vous les jambes, de la cheville vers la cuisse.

  • L’été, restez à l’ombre d’un parasol. L’exposition prolongée au soleil dilate les veines, le sang stagne dans les jambes et le retour veineux n’est plus assurécorrectement.

  • Pratiquez une activité physique quotidienne pendant au moins une demi-heure comme la marche, le vélo, la natation... En travaillant, les muscles de vos jambes améliorent la circulation sanguine et le retour veineux.

  • Favorisez les exercices journaliers en allant à la boulangerie ou chercher les enfants à pied.

    Pour combattre l’insuffisance veineuse, l’idéal est de pratiquer un sport qui impose un effort progressif des muscles des membres inférieurs et une respiration régulière, afin de favoriser le retour veineux :

    • La marche prolongée du type randonnée.

    • La bicyclette ou le vélo d'appartement.

    • La natation avec battement de jambes.

    • La gymnastique au sol en favorisant les mouvements des muscles abdominaux, fessiers et jambiers.

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
    Je me brosse les dents plusieurs fois par jour Medelli
    Mettre en favori

    Je me brosse les dents plusieurs fois par jour

    Cette vidéo vous apprend à bien vous brosser les dents. Le Dr Unvois vous explique qu’une bonne hygiène dentaire vous permet d’éliminer la plaque dentaire responsable des caries. Enfants, adultes, pensez à vous brosser les dents plusieurs fois par jour.
    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

    Les fiches récemment consultées

    • Article ARTICLE

      J’aide un diabétique qui fait un malaise : les bons conseils

      Infos

    • Lien LIEN

      Ma santé passe aussi par mon alimentation

      Infos

    • Recette RECETTE

      Escalopes de dinde curry-abricot

      Recette pour 4 personnes - 444 calories par part

      Infos

    • Article ARTICLE

      Je réagis car j'ai une carence en fer : un schéma pour comprendre

      Infos

    • ${error?if_exists}/?size=m" alt="Je contrôle ma glycémie (langue arabe) Medelli"/>
      Vidéo VIDÉO

      Je contrôle ma glycémie (langue arabe)

      Infos

    Avec Medelli, trouvez aussi un médecin généraliste
    près de chez vous

    Rechercher
    En savoir plus ? Parlez-en avec un médecin.
    Prendre rendez-vous
    chargement