Je comprends ce qu'est une Leucémie Myéloïde Chronique (LMC) Medelli
Background

Je comprends ce qu'est une Leucémie Myéloïde Chronique (LMC)

La Leucémie Myéloïde Chronique (LMC) est une maladie du sang. Elle se caractérise par l’apparition dans la moelle osseuse et le sang, d’un nombre trop important de globules blancs dont certains sont immatures. Cette maladie liée à une anomalie génétique est chronique, car son évolution est lente.

Comment se définit une leucémie ?

C’est l’accumulation et/ou la prolifération anormale des cellules de la moelle osseuse qui peuvent ensuite passer dans le sang.

Normalement, la moelle osseuse contenue à l’intérieur des os du corps, fabrique des cellules à l’origine des cellules du sang : globules rouges, globules blancs et plaquettes. En effet, dans la moelle les cellules sont encore "immatures" (jeunes), et vont donner naissance aux cellules du sang, dites "matures" : globules blancs et rouges, et plaquettes.

Que signifie : leucémie chronique ?

Les leucémies chroniques sont caractérisées par :

  • Une évolution longue (plusieurs mois, voire années).

  • Une prolifération ou accumulation de cellules originaires de la moelle osseuse, à un stade avancé de leur différenciation en globules du sang.

Selon le type de cellules qui se multiplient, lymphocytaires ou myéloïdes, on parlera de Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) ou de Leucémie Myéloïde Chronique (LMC).

A quoi correspond une leucémie myéloïde chronique ?

Il s’agit d’une maladie du sang maligne qui concerne une cellule à l’origine de certains globules blancs (polynucléaires).

Cette maladie est déclenchée par l'apparition d'une anomalie chromosomique (anomalie génétique) : le chromosome Philadelphie (une partie du chromosome numéro 22 se fixe sur le chromosome numéro 9).

Est-ce fréquent ?

La leucémie myéloïde chronique est une maladie rare : 600 à 1 000 nouveaux cas par an en France.

Elle survient surtout entre 30 et 50 ans, mais peut se rencontrer à tous les âges. Néanmoins, la leucémie myéloïde chronique est rare chez l’enfant. Un peu plus d’hommes que de femmes sont concernés par cette maladie

Y a-t-il des facteurs favorisants ?

Dans la grande majorité des cas, on ne connaît pas la cause exacte.
Cette maladie n'est pas héréditaire.

Comment se manifeste une leucémie myéloïde chronique ?

Il peut s’agir de manifestations telles qu’une fatigue intense, une perte de poids, une pesanteur dans le ventre, des sueurs nocturnes, une augmentation du volume de la rate...
Ces manifestations n’ont qu’une valeur d’orientation et conduisent le plus souvent à une prise de sang.

Retenez, qu’en général, une fois sur deux, la découverte est fortuite lors d’une banale prise de sang.

Comment fait-on le diagnostic ?

Le diagnostic est évoqué à partir d’une prise de sang qui montre des anomalies majeures :

  • Des globules blancs ou leucocytes présents en nombre trop important, en particulier des polynucléaires neutrophiles (PNN).

  • La présence de cellules immatures normalement absentes dans le sang : les blastes (cellules de la moelle osseuse).

L’examen de la moelle osseuse (myélogramme) confirme et précise le diagnostic en montrant un envahissement massif de la moelle par les cellules cancéreuses.

Des examens biologiques plus poussés (caryotype, biologie moléculaire…) permettront d’identifier l’anomalie chromosomique.

Comment évolue une leucémie myéloïde chronique ?

En l'absence de traitement, l’évolution est plus ou moins longue, mais va inexorablement vers une aggravation. Les principaux symptômes sont : fatigue et état fébrile.

Tout d'abord, l'évolution se fait via l'augmentation importante du taux de leucocytes dans le sang. Puis, il y a le passage à une forme aiguë de la maladie, quand on retrouve dans le sang des cellules immatures de la moelle : les blastes.

Quel est le traitement d’une leucémie myéloïde chronique ?

Le traitement est indispensable car l’évolution vers une leucémie aiguë peut être fatale en quelques mois.

Le traitement repose aujourd’hui sur l’administration de médicaments ciblés sur l’anomalie chromosomique, caractéristique de la maladie.

Ces médicaments s’administrent par voie orale, au long cours. Le traitement doit être surveillé régulièrement par un hématologue, afin de vérifier son efficacité (diminution rapide puis disparition des cellules malades) ainsi que son innocuité. En effet, ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires qui doivent être connus, suivis et pris en compte.

Plusieurs générations différentes de médicaments ciblés, pour cette maladie, sont disponibles.

L’allogreffe de moelle est un traitement rarement utilisé pour cette maladie. Les sujets jeunes, résistants à ces traitements ciblés, peuvent se voir proposer une greffe de moelle (s’il y a un donneur compatible).

La leucémie myéloïde chronique est une maladie du sang liée à une anomalie génétique. Elle touche principalement les adultes de plus de 50 ans.
Son traitement est du ressort du médecin hématologue et repose sur les thérapies ciblées. Grâce à ces traitements modernes, une longue durée de vie, dans de bonnes conditions, est désormais possible.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Précédent Suivant
Recette RECETTE

Escalopes de dinde sauce cannelle et raisins secs

Recette pour 4 personnes - 428 calories par part

Infos Lue 21 fois

Recette RECETTE

Gombo et tomates à l’étouffée avec du riz

Recette pour 4 personnes - 435 calories par part

Infos Lue 10 fois

Article ARTICLE

Mon enfant est atteint de TDAH : que puis-je faire ?

Infos Lue 77 fois
Conseillée par 147 médecins

Recette RECETTE

Brochettes de poulet et légumes

Recette pour 4 personnes - 474 calories par part

Infos Lue 7 fois

Article ARTICLE

Inflammations de l'oeil : ce que je dois savoir

Infos Lue 39 fois
Conseillée par 638 médecins

Article ARTICLE

Cancer colorectal : je comprends le traitement qui m'est proposé

Infos Lue 65 fois
Conseillée par 211 médecins

Précédent Suivant

Avec Medelli, trouvez aussi un médecin interne
près de chez vous

Rechercher
chargement