VIH, sida : je connais les vaccins utiles, recommandés et contre indiqués Medelli
Background

VIH, sida : je connais les vaccins utiles, recommandés et contre indiqués

Le risque d’être infecté par certains agents infectieux est augmenté en cas d’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), et certaines infections seront plus sévères. Il y a un intérêt à recommander la protection par des vaccins. En fait, ce n’est pas si simple car, en raison du déficit immunitaire provoqué par le VIH, certains vaccins peuvent provoquer des infections et sont interdits.

Quels sont les mécanismes de la protection induite par les vaccins ?

La vaccination consiste à induire une immunité active contre certains germes en introduisant dans l'organisme un vaccin préparé à partir de ces germes.
Il existe des vaccins vivants atténués qui induisent une infection à peine apparente : ils induisent une protection proche de celle qui succède à une infection naturelle, obtenue en moins de 2 semaines, après une seule injection, et la protection est prolongée sur de nombreuses années. Cependant, ils peuvent être responsables de maladies infectieuses vaccinales en cas d'immunodépression.
D'autres vaccins sont inertes, dépourvus de tout pouvoir infectieux (l'agent infectieux est inactivé par un procédé physique ou chimique, ou bien il s'agit de fragments d'agent infectieux). Ils nécessitent souvent plusieurs injections et des rappels réguliers car la protection est plus courte.
En France, des recommandations vaccinales sont publiées chaque année, en juillet, après avis du Haut Conseil de la santé publique.

Quels sont les risques de la vaccination compte tenu de ma séropositivité ?

Les vaccins vivants contre-indiqués en cas d'immunodépression sont les suivants : rougeole, oreillons, rubéole, varicelle-zona, fièvre jaune, rotavirus, poliomyélite oral. Si ces vaccins sont nécessaires par rapport à un risque particulier, votre médecin pourra généralement vous les proposer, dès lors que vos lymphocytes CD4 sont supérieurs à 200 mm³.
Le vaccin par le BCG est aussi un vaccin vivant. Il est strictement contre-indiqué en cas d'immunodépression. Il ne doit jamais être prescrit à une personne infectée par le VIH.

Quelles vaccinations puis-je ou dois-je faire ?

Les rappels des vaccinations générales :

Des vaccinations spécifiques recommandées en cas d'infection à VIH sont à discuter avec votre médecin :

Des vaccinations sont à envisager en cas de voyage et selon le pays :

Toute vaccination peut induire une augmentation transitoire et sans conséquence de la charge virale.

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire en cas de voyage dans une zone intertropicale d'Afrique ou d'Amérique du Sud. Comme il s'agit d'un vaccin vivant atténué, elle est interdite en cas de CD4<200/mm³. Vous pouvez demander à votre médecin un certificat de contre-indication, mais il peut être refusé à l'entrée de certains pays.

Informations sanitaires en cas de voyage, vaccinations : http://www.diplomatie.gouv.fr; www.airfrance.fr; http://cmip.pasteur.fr; http://www.cimed.org

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Précédent Suivant
Article ARTICLE

Cancer : je rejoins un groupe de parole pour sortir de mon isolement

Infos Lue 10 fois
Conseillée par 198 médecins

Article ARTICLE

Je comprends le lien entre infection par le VIH et lymphome

Infos Lue 13 fois
Conseillée par 70 médecins

Article ARTICLE

J'ai mal au dos de façon chronique

Infos Lue 178 fois
Conseillée par 903 médecins

Article ARTICLE

En voyage, je me protège des piqûres de moustiques

Infos Lue 81 fois
Conseillée par 564 médecins

Article ARTICLE

Mes migraines et mon cycle hormonal

Infos Lue 153 fois
Conseillée par 355 médecins

Précédent Suivant

Avec Medelli, trouvez aussi un infectiologue
près de chez vous

Rechercher
chargement