Je découvre les informations pratiques du centre de vaccinations Air France Medelli
Mettre en favori

Je découvre les informations pratiques du centre de vaccinations Air France

La page du site d’Air France dispense toutes les informations concernant les principales maladies, leurs zones à risque, ainsi que les vaccinations adéquates.
vaccinations-airfrance.fr

THÈME

Site consacré aux mesures sanitaires et aux vaccinations pour les voyageurs.

CEUX QUI SONT CONCERNÉS

Les voyageurs et les professionnels du tourisme.

OBJECTIF

Il s’agit de sécuriser au maximum les voyages à l’étranger en informant les voyagistes et les voyageurs sur les principales maladies et les zones géographiques où elles sont actives, ainsi que sur les vaccins et les traitements qui permettent de les prévenir.

ORIGINE

Page du site officiel d’Air France.

CONTENU

Le site met en ligne un descriptif des principales maladies contre lesquelles il faut se prémunir, leurs symptômes, les zones à risque, tout en offrant toutes les informations nécessaires pour se faire vacciner ou pour s’en protéger. Dans tous les cas, demandez l'avis de votre médecin traitant.

LES PLUS

Une page qui va à l’essentiel, les explications sont très claires et permettent efficacement au visiteur de tout savoir sur les risques encourus et les moyens de se protéger.

CENTRE DE VACCINATIONS INTERNATIONALES AIR FRANCE148, rue de l’Université,75007 Paris.

Lundi – vendredi : 9h à 17h00.

Samedi : 9h à 16h00.Tél : 01 43 17 22 00 ou 08 92 68 63 64.

Email : vaccinations@airfrance.fr.

 

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
C’est quoi une souche vaccinale ?  Medelli
Mettre en favori

C’est quoi une souche vaccinale ?

Le terme de « souche vaccinale » renvoie aux différents sous-groupes du virus lui-même. La souche vaccinale correspond en réalité au sous-type de l’agent infectieux dont les composants ont servi à établir le vaccin.

Le concept de souche vaccinale est particulièrement utilisé pour les agents infectieux susceptibles de muter comme les virus de la grippe. Les virus grippaux sont de trois types : influenza A, influenza B et influenza C. Le virus de type A par exemple, n’est pas unique. Il en a été identifié plusieurs sous-types - des souches, donc - comme A(H1N1), A(H3N2) ou encore A(H5N1). Dans le cas de la grippe toujours, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) édite chaque année (après réunion à Genève d’experts virologues représentant les différents laboratoires des centres mondiaux de référence de la grippe) une recommandation sur les souches qui devront composer le vaccin. En février pour l’hémisphère Nord et en septembre pour l’hémisphère Sud.

Source : Inserm vaccins et vaccination Dossier réalisé avec la collaboration d’Odile Launay, professeur en maladies infectieuses à l’Université Paris-Descartes, coordinatrice du Centre d’investigation clinique Cochin-Pasteur (Hôpital Cochin, Paris) et du Réseau national de recherche clinique en vaccinologie (I-REIVAC), vice-présidente du Comité technique des vaccinations (HCSP) - Août 2015 - Interview du Pr Brigitte Autran, chef du Département d'Immunologie de l'Hôpital de la Pitié Salpêtrière, 30 janvier 2013 Mots-clefs : souche, vaccin, vaccination©Destinationsante.com 2017 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : SmallDaruma/Shutterstock.com
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Un vaccin vivant atténué, qu’est-ce que cela signifie ? Medelli
Mettre en favori

Un vaccin vivant atténué, qu’est-ce que cela signifie ?

Le principe de la vaccination consiste à introduire dans le corps une forme inoffensive donc atténuée d’un agent infectieux.

Cela déclenche une réponse du système immunitaire. Cette dernière se traduit par la formation d’anticorps spécialement dirigés contre la maladie. 

Les vaccins vivants atténués comme ceux contre la rougeole, les oreillons et la rubéole par exemple se composent d’un agent infectieux dit vivant. Toutefois, le pouvoir infectieux de ce dernier est atténué. Objectif, qu’il perde sa capacité à induire la maladie. Rappelons que ce type d’immunisation est contre-indiqué chez les femmes enceintes et les patients immunodéprimés.

Source : Dictionnaire de l’Académie nationale de médecine Mots-clefs : vaccin, vivant, anticorps©Destinationsante.com 2017 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : Lesterman/Shutterstock.com
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
A quoi servent les sels d’aluminium dans les vaccins ?  Medelli
Mettre en favori

A quoi servent les sels d’aluminium dans les vaccins ?

Mis au point en 1926 par Alexander Thomas Glenny, les sels d’aluminium sont des adjuvants des vaccins parmi les plus courants.

Au regard des dizaines de milliards de doses de vaccins injectées depuis plus de 80 ans dans le monde, ils bénéficient d’une reconnaissance considérable en termes d’efficacité et de tolérance. Ils ont été introduits dans la plupart des vaccins: coqueluche, poliomyélite inactivé, hépatites A et B, haemophilus influenzae, méningocoque, papillomavirus... Leur mécanisme d’action repose sur le fait qu’ils permettent un relargage progressif de l’antigène vaccinal. Ce que les spécialistes appellent l’effet dépôt. Les sels d’aluminium induisent par ailleurs la différenciation des macrophages en cellules dendritiques, et favorisent la réponse immunitaire et la production d’anticorps. Une dernière précision : le site d’injection doit être de préférence intramusculaire, car la réponse immunitaire et la tolérance locale sont meilleures que par la voie sous-cutanée.

Source : Académie nationale de médecine, consulté le 10 novembre 2016 Mots-clefs : aluminium, adjuvant, vaccin©Destinationsante.com 2017 https://destinationsante.com/le-conseil-scientifiqueCrédit photo : Luiscar74/Shutterstock.com
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
chargement