Je m'informe sur la capsulite de l'épaule Medelli
Mettre en favori

Je m'informe sur la capsulite de l'épaule

La capsulite de l’épaule est une affection douloureuse, parfois très invalidante, dont le traitement est basé sur la rééducation.

Je souffre d’une capsulite de l’épaule, qu’est-ce que c’est ?

La capsulite de l’épaule provoque douleur et enraidissement de l’articulation. Elle est liée à une rétraction de la capsule articulaire, c’est-à-dire la couche la plus épaisse de l’enveloppe qui entoure l’articulation. On parle aussi de « capsulite rétractile ». La douleur apparaît progressivement et augmente de façon constante. Elle peut persister au repos. Elle irradie volontiers dans le bras, parfois dans l’omoplate, et peut notamment vous empêcher de dormir sur le côté touché. Dans un second temps, alors que la douleur diminue, l’épaule s’enraidit progressivement. Les amplitudes articulaires sont limitées pour les mouvements aussi bien actifs que passifs. C’est pour cela qu’on parle aussi d’« épaule gelée ».

La capsulite est liée à une rétraction de la capsule articulaire provoquant douleur et enraidissement de l'articulation de l'épaule.

La capsulite est liée à une rétraction de la capsule articulaire provoquant douleur et enraidissement de l'articulation de l'épaule.

Quelle est l’origine de ma capsulite ?

Parfois, la capsulite se développe sans cause connue. Le plus souvent, elle fait suite à un événement douloureux de l’articulation (traumatisme direct ou indirect de l’épaule, tendinite, chirurgie…). Elle est favorisée par certaines maladies générales (diabète, suite d’infarctus, épilepsie, hyperthyroïdie…) ou par la prise de certains médicaments (barbituriques, iode, antirétroviraux…).

Comment évoluent la douleur et la gêne ?

Le problème se résout rarement de lui-même. En l’absence de traitement, un véritable handicap s’installe. Mais, dans la majorité des cas, l’évolution est favorable après une rééducation intensive et prolongée.

Quels sont les traitements de la capsulite ?

Lors de la première phase, la plus douloureuse, le traitement repose essentiellement sur la prise de médicaments antidouleur et/ou anti-inflammatoires. Des infiltrations(injection de médicament dans l’articulation) peuvent être proposées. La recherche de la cause initiale et son traitement sont essentiels. Tout sera mis en œuvre pour calmer la douleur. Au cours de la seconde phase, les mouvements deviennent réellement limités, c’est la rééducation qui permettra de « débloquer » la situation. Des infiltrations peuvent aider le kinésithérapeute en apportant un soulagement propice au travail de mobilisation. Votre médecin vous informera de la nécessité de chacun de ces traitements. Conformez-vous à sa prescription.

Faut-il opérer ?

Non. En cas de capsulite rétractile, une intervention chirurgicale risque d’aggraver la situation. Dans certains cas, on peut proposer une dilatation capsulaire sous anesthésie locale, qui permet de gagner en mobilité et d’accélérer le travail de rééducation. La dilatation capsulaire (ou distension capsulaire) consiste à injecter un ou plusieurs produits destinés à détendre ou à assouplir la capsule. Votre médecin vous informera des éventuels risques liés à l’injection et à l’anesthésie.

La capsulite est une affection invalidante. Plus elle est traitée tôt, moins le handicap s’installe. Le traitement est purement médical, la guérison est assurée dans la quasi-totalité des cas, mais souvent au prix d’une rééducation longue qui peut durer de 12 à 18 mois.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai une crise de goutte, je comprends pourquoi Medelli
Mettre en favori

J'ai une crise de goutte, je comprends pourquoi

La crise de goutte est une affection fréquente, conséquence d’une anomalie du métabolisme de l’acide urique. Elle se traduit par des manifestations essentiellement articulaires.

Qu’est-ce qu’une crise de goutte ?

La goutte se traduit, en général, par une crise d’arthrite, c’est-à-dire par l’inflammation douloureuse d’une articulation. La plupart du temps, une seule articulation est touchée, celle du gros orteil.L’articulation est rouge et gonflée. La douleur est soudaine, intense, et provoque des lancements. La peau qui couvre la région enflammée est tendue et brillante.Elle est hypersensible au toucher ; l’appui sur la jambe est souvent impossible.Plus rarement, la crise peut se manifester au niveau des genoux, des chevilles, des poignets ou des doigts. Plus rarement encore, des douleurs articulaires généralisées peuvent apparaître, ainsi qu’une sensation de malaise général, de la fièvre, voire des frissons.

Pourquoi ai-je une crise de goutte ?

Cette crise est la conséquence d’un excès d’acide urique dans votre sang. Lorsque sa concentration est trop importante, il forme des cristaux qui se logent à l’intérieur de vos articulations et provoquent des douleurs intenses.

Pourquoi ai-je un excès d’acide urique ?

Plusieurs causes peuvent expliquer cet excès d’acide urique.

  • Une anomalie du métabolisme de cette substance : votre organisme en produit trop ou ne l’élimine pas suffisamment.

  • Certaines maladies peuvent être à l’origine de cette anomalie : le psoriasis ou une insuffisance rénale.

  • Certains traitements peuvent être impliqués, notamment la chimiothérapie, les diurétiques ou encore l’aspirine même à faible dose (automédication)…

  • Certaines situations, comme la consommation excessive d’alcool, la perte rapide de poids, le jeûne, des excès alimentaires et notamment des repas riches en protéines...

Certaines personnes sont-elles plus à risque que d’autres ?

Oui. Les personnes les plus touchées sont les hommes (9 cas sur 10) entre 30 et 50 ans. Ce déséquilibre s’explique par le niveau d’acide urique sanguin normalement plus élevé chez l’homme que chezla femme. Toutefois, l’apparition de la goutte est possible chez les femmes à partir de la ménopause.L’hérédité semble également impliquée. Une prédisposition génétique ou familiale (18 % des cas) serait à l’origine de ce trouble du métabolisme.L’âge est également un facteur prédisposant : les reins sont moins efficaces et éliminent moins bien les déchets de l’organisme. Cela favorise l’élévation de l’acide urique au niveau sanguin.

Comment la goutte peut-elle évoluer ?

En général, la fréquence des crises et leur nombre augmentent avec le temps.Après plusieurs années, en plus des douleurs articulaires, la maladie peut provoquer des dépôts de cristaux sous la peau appelés tophus. Ce sont des masses friables blanchâtres ou jaunâtres situées sur le bord extérieur de l’oreille, sur les coudes ou près des coudes, sur les doigts, sur les orteils ou encore près du tendon d’Achille. Ces tophus peuvent aussi se déposer dans les structures osseuses, on parle alors d’arthropathies uratiques. Les articulations sont progressivement détruites, et cela est caractéristique particulièrement pour les mains, les poignets, les pieds...Les cristaux peuvent aussi se déposer dans les reins. En l’absence de traitement, ils vont gêner leur bon fonctionnement et, à terme, provoquer une insuffisance rénale.

Y a-t-il une relation entre la crise de goutte et les calculs rénaux ?

Oui. Un excès d’acide urique dans votre organisme peut provoquer la formation de calculs rénaux.La formation de ces calculs dans vos reins peut alors provoquer des coliques néphrétiques qui se traduisent par de fortes douleurs rénales (dans le dos, sous les côtes).

Les accès aigus de la goutte sont généralement bien connus et diagnostiqués par votre médecin généraliste. Un traitement efficace peut prévenir le risque de complications éventuelles. On retrouve souvent associés à la goutte une obésité, un surpoids, des troubles du métabolisme général et donc une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires et d’athérosclérose. Il a été démontré que la consommation excessive de bière provoque la goutte.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je m'implique pour guérir ma capsulite Medelli
Mettre en favori

Je m'implique pour guérir ma capsulite

Cette vidéo vous montre des exercices simples à faire à la maison, en complément de vos séances de rééducation avec votre kinésithérapeute, pour une meilleure prise en charge de votre capsulite de l’épaule. Le Dr Durlent vous explique ce qu’est une capsulite et comment la rééducation au quotidien peut permettre sa guérison.
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je protège et rééduque ma rotule Medelli
Mettre en favori

Je protège et rééduque ma rotule

Cette vidéo vous montre des exercices simples à faire à la maison pour une meilleure prise en charge de votre syndrome rotulien. Le Dr Durlent vous explique ce qu'est un syndrome rotulien et comment la rééducation peut soulager les douleurs au niveau de votre genou.
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

chargement