Je vais être opéré sous anesthésie générale : comment vais-je me sentir au réveil ? Medelli
Mettre en favori

Je vais être opéré sous anesthésie générale : comment vais-je me sentir au réveil ?

Je vais être opéré sous anesthésie générale : comment vais-je me sentir au réveil ? Après une opération sous anesthésie et malgré les progrès médicaux, vous risquez de ressentir plusieurs désagréments au réveil : désorientation, nausées, douleurs, etc. L’équipe paramédicale et médicale, et en particulier le médecin anesthésiste, fera en sorte d’atténuer ces effets de l’anesthésie par un traitement et une prise en charge adaptés.

 

Quels sont les effets que je risque de ressentir au réveil ?

Quelques médicaments anesthésiques peuvent être responsables chez certaines personnes de somnolence, d’euphorie, d’hallucinations, de difficultés de mémorisation, de concentration ou d’orientation dans le temps et l’espace. L’ensemble de ces effets s’estompe en quelques heures avec l’élimination des médicaments par l’organisme. Vous récupérerez ainsi sans problème toutes vos fonctions cérébrales dans les heures qui suivent l’opération.

Vous risquez également de ressentir des nausées et vomissements ainsi que des douleurs (maux de gorge, cicatrice chirurgicale douloureuse…). Dans ce cas, l’équipe soignante en lien avec votre médecin anesthésiste mettra en place des traitements spécifiques.

Plusieurs facteurs  peuvent provoquer une légère hypothermie durant l’opération (basse température de la salle d’opération, dénudement partiel, modification des mécanismes de contrôle de la température, etc.), mais l’équipe médicale met en place plusieurs techniques de réchauffement pour limiter ce risque au maximum : couverture externe chauffante, réchauffement de la perfusion et des gaz d’anesthésie, etc. Il est donc peu probable que vous ressentiez une sensation de froid au réveil, le médecin anesthésiste ne vous réveillant que lorsque la température corporelle est stabilisée.

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Les effets désagréables liés à l’anesthésie disparaissent spontanément en quelques heures. Des médicaments injectés durant l’intervention permettent de prévenir les nausées et vomissements, sans effets secondaires majeurs. L’anesthésiste adaptera les techniques en cas de risque élevé de nausées et vomissements post-opératoires. Ce risque aura préalablement été quantifié  durant la consultation d’anesthésie ou la visite préopératoire.

Les douleurs, notamment au niveau du site opératoire, disparaissent progressivement en quelques semaines, mais évoluent parfois vers des douleurs chroniques nécessitant alors une prise en charge spécifique. Des stratégies médicamenteuses pourront être utilisées par le médecin anesthésiste pour limiter au maximum ce risque.

Quand pourrai-je m’alimenter ?

Certaines chirurgies, de plus en plus rares, nécessitent un jeûne prolongé et le maintien d’une sonde nasogastrique (sonde allant du nez à l’estomac permettant d’aspirer le contenu gastrique ou de vous alimenter). Le plus souvent, la reprise des boissons et de l’alimentation est décidée conjointement par le médecin anesthésiste et le chirurgien. Dans le cas d’un jeûne de plusieurs jours, une stratégie adaptée d’alimentation sera prévue par l’équipe médicale.

Lorsque vous êtes sous perfusion, cette dernière permet de maintenir un apport suffisant d’eau et de certains éléments nécessaires à votre organisme. Essayez toutefois de vous alimenter normalement dès que les médecins vous l’auront autorisé : il a été montré que l’alimentation favorise une récupération rapide.

Il existe une forte variabilité de la sensibilité aux médicaments anesthésiques selon les individus. Le médecin anesthésiste essaiera d’anticiper cette variabilité grâce aux informations recueillies lors de la consultation d’anesthésie.

 

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je me lave les mains plusieurs fois par jour Medelli
Mettre en favori

Je me lave les mains plusieurs fois par jour

Cette vidéo vous apprend à bien vous laver les mains. Le Dr Unvois vous explique qu'une bonne hygiène des mains vous permet d'éviter d'attraper des maladies et d'en transmettre à votre entourage. Enfants, adultes, pensez à vous laver les mains plusieurs fois par jour.
Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Je prends soin de mes jambes lourdes Medelli
Mettre en favori

Je prends soin de mes jambes lourdes

Varices, jambes lourdes et enflées, crampes nocturnes sont les principales manifestations de l’insuffisance veineuse. Une bonne hygiène de vie permet de la prévenir et de la soulager.
  • Perdez vos kilos superflus qui pèsent sur la paroi des veines de vos jambes. Le surpoids augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de problèmes articulaires. Une perte de 5 à 10 % de votre poids réduit de façon significative ce risque. Votre amincissement repose sur la mise en œuvre de règles d’hygiène et de diététique simples et la reprise d’une activité physique.

  • Buvez 1,5 litre d’eau par jour. L’eau favorise le drainage et l’élimination des déchets de l’organisme. C’est le principal constituant de nos cellules. Notre corps est composé à 65 % d’eau. Celle-ci est éliminée régulièrement (urine, transpiration, respiration) et doit donc être renouvelée sans attendre d’avoir soif.

  • Portez des vêtements amples et des talons plats. Evitez les chaussettes et les bas dont les élastiques entravent la circulation sanguine.

  • Préférez les douches fraîches aux bains. La chaleur dilate les vaisseaux et empêche le retour veineux. Douchez vos jambes à l’eau fraîche dans le sens du retour veineux, de la cheville vers la cuisse.

  • Si vous êtes assis(e) au travail, évitez de croiser les jambes, faites régulièrement des mouvements de pied. Marchez autant que possible quelques minutes toutes les heures, préférez l’escalier à l’ascenseur. Garez votre voiture à quelques minutes du bureau ou descendez une station avant votre arrêt.

  • Evitez les longues stations debout, le piétinement, et ne séjournez pas dans un endroit chauffé par le sol.

  • Si vous voyagez en avion, faites quelques pas aussi fréquemment que possible. Portez des bas de contention. Assis(e) à votre place, faites des exercices en contractant régulièrement les mollets, faites des flexions de chevilles et de genoux. Buvez régulièrement.

  • Surélevez légèrement vos pieds pour dormir. Chaque soir, massez-vous les jambes, de la cheville vers la cuisse.

  • L’été, restez à l’ombre d’un parasol. L’exposition prolongée au soleil dilate les veines, le sang stagne dans les jambes et le retour veineux n’est plus assurécorrectement.

  • Pratiquez une activité physique quotidienne pendant au moins une demi-heure comme la marche, le vélo, la natation... En travaillant, les muscles de vos jambes améliorent la circulation sanguine et le retour veineux.

  • Favorisez les exercices journaliers en allant à la boulangerie ou chercher les enfants à pied.

    Pour combattre l’insuffisance veineuse, l’idéal est de pratiquer un sport qui impose un effort progressif des muscles des membres inférieurs et une respiration régulière, afin de favoriser le retour veineux :

    • La marche prolongée du type randonnée.

    • La bicyclette ou le vélo d'appartement.

    • La natation avec battement de jambes.

    • La gymnastique au sol en favorisant les mouvements des muscles abdominaux, fessiers et jambiers.

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
    Je me brosse les dents plusieurs fois par jour Medelli
    Mettre en favori

    Je me brosse les dents plusieurs fois par jour

    Cette vidéo vous apprend à bien vous brosser les dents. Le Dr Unvois vous explique qu’une bonne hygiène dentaire vous permet d’éliminer la plaque dentaire responsable des caries. Enfants, adultes, pensez à vous brosser les dents plusieurs fois par jour.
    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

    Les fiches récemment consultées

    Avec Medelli, trouvez aussi un médecin généraliste
    près de chez vous

    Rechercher
    chargement