Mon bébé peut-il avoir de l'asthme ? Medelli
Mettre en favori

Mon bébé peut-il avoir de l'asthme ?

Un nourrisson qui présente des épisodes répétés de sifflements respiratoires peut avoir de l'asthme. Il est important de prendre en charge sa maladie même si, dans plus d’un cas sur deux, elle disparaîtra au fil des années.

Quels sont les signes de l’asthme du nourrisson ?

Les signes devant lesquels un asthme peut être suspecté chez un nourrisson sont les suivants :

des bronchiolites (bronchites asthmatiformes) récidivantes,

  • des sifflements respiratoires,

  • une toux quinteuse et sèche,

  • une gêne respiratoire se traduisant par une difficulté à vider l'air des poumons,

  • des bronchites récidivantes,

  • un encombrement bronchique.

Ils se manifestent aussi bien la nuit que le jour et sont parfois majorés quand votre enfant est agité, qu'il rit ou qu’il pleure.

Si vous observez plusieurs de ces signes chez votre bébé, consultez votre médecin.

Mon enfant doit-il passer des examens complémentaires ?

La définition de l’asthme chez le nourrisson est essentiellement clinique. Votre médecin peut prescrire une radiographie du thorax afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une autre maladie.

Est-ce un phénomène fréquent ?

L'asthme du nourrisson est fréquent et en augmentation depuis 20 ans. Les garçons sont légèrement plus souvent atteints que les filles. Environ 20 % des nourrissons ont un asthme.

Pourquoi mon enfant a-t-il de l’asthme ?

Il faut distinguer ce qui favorise l’apparition de la maladie asthmatique, d’une part, et les facteurs qui déclenchent des crises, d’autre part.

L’apparition de la maladie est liée à l’interaction entre une susceptibilité génétique (facteur héréditaire) et l’environnement. Ainsi, il a été montré que le tabac et des infections virales sont capables de modifier l’expression de certains gènes et de faire apparaitre un asthme chez un nourrisson.

Les facteurs qui peuvent déclencher des crises chez un nourrisson asthmatique sont :

  • une infection virale respiratoire (rhume, grippe…),

  • la fumée de tabac,

  • les allergènes respiratoires : pollens, acariens, moisissures, animaux domestiques, etc.

D’autres facteurs, comme la pollution atmosphérique, aggravent la maladie.

Quels sont les traitements de l'asthme du nourrisson ?

La crise d’asthme est traitée principalement par des médicaments dont l’inhalation dilate les bronches. Ce traitement de la crise peut être associé à la prise d’un médicament à avaler (corticothérapie).

Votre médecin peut aussi prescrire un traitement de fond en cas de crises fréquentes ou graves. Ce sont généralement des corticoïdes inhalés, pendant une cure de plusieurs mois.

L’administration de ces traitements au nourrisson nécessite l’utilisation de dispositifs adaptés :

  • soit une chambre d'inhalation munie d’un masque,

  • soit un nébuliseur, appareillage qui permet de diffuser le médicament sous forme de fines particules de liquide.

Dans certains cas, une kinésithérapie respiratoire désencombre les bronches de votre enfant en évacuant ses sécrétions trop importantes et visqueuses.

Quand doit-on consulter en urgence ?

Une crise d’asthme peut être une urgence médicale.

Composez le 15 pour joindre le Samu, si :

  • votre enfant montre des signes de fatigue et que sa respiration est irrégulière,

  • votre enfant présente des difficultés à parler,

  • le pourtour de ses lèvres devient bleu,

  • votre enfant exprime des signes de malaise.

Comment prévenir les récidives ?

Vous pouvez supprimer ou diminuer l’impact de certains facteurs déclenchants de la crise d’asthme.

  • Ne fumez surtout pas en présence de votre enfant, ni dans les lieux où il vit, même en son absence.

  • Si votre enfant est allergique aux acariens ou aux moisissures, renseignez-vous auprès de votre médecin sur les mesures à prendre pour prévenir leur développement.

  • Evitez également d’exposer votre enfant aux polluants. Suivez les conseils de votre médecin pour réduire la pollution à l’intérieur de votre logement et n’utilisez pas d’huiles essentielles qui irritent les voies respiratoires.

Il est plus difficile de préserver votre enfant des infections virales. Vous pouvez néanmoins essayer de les prévenir, notamment en évitant qu’il ne soit en contact avec des personnes malades.

Ces mesures ayant un effet limité, il est essentiel de bien suivre le traitement prescrit par votre médecin.

Mon enfant sera-t-il asthmatique plus tard ?

Les crises disparaissent chez les trois quarts des enfants après l’âge de 6 ans. Le risque de persistance de l’asthme sera plus important si votre enfant souffre d’allergies respiratoires.

Un nourrisson peut avoir de l'asthme. Le diagnostic passe par un bilan médical afin d'éliminer d'autres maladies. Les traitements sont souvent efficaces et bien tolérés.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme, je me fais vacciner Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme, je me fais vacciner

La plupart des vaccins peuvent être réalisés chez les enfants et les adultes asthmatiques. La vaccination contre la grippe est fortement recommandée, même pour les enfants.

Quelles vaccinations me sont recommandées ?

Toutes celles qui sont obligatoires et qui sont inscrites dans le calendrier vaccinal.La vaccination contre la grippe est recommandée.

Dois-je me faire vacciner contre la grippe alors que je suis asthmatique ?

Oui, car la grippe est une infection virale sévère avec risque d’aggravation de l’asthme et de surinfections pulmonaires.Les asthmatiques enfants ou adultes doivent absolument être vaccinés contre la grippe.La vaccination antigrippale est remboursée à 100 % par la Caisse d’assurance maladie pour tous les asthmatiques, quel que soit leur âge, et ce, dès l'âge 6 mois.La revaccination annuelle est nécessaire, en raison de la grande variabilité des virus de la grippe d’une année à l’autre.

A quel moment dois-je me faire vacciner ?

Il n’y a pas de période particulière pour les vaccinations. Il est recommandé de suivre votre calendrier vaccinal et de vérifier que vos vaccins et rappels sont à jour.La vaccination antigrippale peut-être faite dès la fin du mois de septembre. Les medias et la caisse nationale d’assurance maladie informent de la campagne de vaccination.

Dois-je prendre des précautions particulières ?

La vaccination est contrindiquée dans de rares cas que votre médecin saura identifier. Certains vaccins peuvent entraîner des réactions locales (douleur, rougeur) ou des réactions allergiques (fièvre, démangeaison)Si vous êtes allergique à l’œuf, signalez-le à votre médecin car certains vaccins contiennent de la protéine d’œuf.D’une manière générale, avant toute vaccination, signalez à votre médecin si vous avez de la fièvre, une maladie en cours ou des allergies.

Important Les vaccinations sont réalisées en dehors de tout épisode de fièvre ou infectieux et de toute phase aiguë d’asthme et/ou d’allergie. La vaccination contre la grippe est efficace, bien tolérée et sans danger pour les asthmatiques.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie Medelli
Mettre en favori

J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, qui survient à tout âge et qui peut toucher tout le monde.

A quoi est dû mon asthme ?

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des voies respiratoires, qui provoque une hypersensibilité et peut boucher les bronches, rendant la respiration difficile.

Par quels signes peut se manifester mon asthme ?

L’asthme provoque :

  • Des sifflements respiratoires.

  • Une oppression thoracique.

  • Un essoufflement.

  • Une toux, en particulier la nuit, au petit matin ou à l’effort.

Ces signes sont plus ou moins intenses et plus ou moins fréquents d’une personne à l’autre et d’une période à l’autre. Ils peuvent se manifester par crise ou être persistants dans le temps. Ils cessent soit spontanément, soit sous l’action d’un traitement spécifique.

Qu’est-ce qui peut déclencher mon asthme ?

  • Les allergies : pollens, certains aliments, acariens, blattes, animaux domestiques, moisissures…

  • Le tabac.

  • Les infections : bronchite, grippe, infections ORL…

  • Le climat : le froid, le brouillard...

  • Les irritants : aérosols, solvants, peintures, pollution atmosphérique, irritants du milieu professionnel…

  • Les émotions, le stress.

  • Certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta-bloquants...).

Comment va évoluer mon asthme ?

On ne parle pas de guérison, mais on peut facilement contrôler l’asthme et vivre normalement.

A savoir

En France, l’asthme concerne de 3 à 5 millions de personnes, dont un tiers d’enfants.L’asthme est la maladie chronique la plus courante chez les enfants et les jeunes adolescents. 5 % des adultes souffrent d’asthme, 10 % environ des enfants à l’école primaire sont touchés et 15 % des jeunes de 13-14 ans. Les garçons sont deux fois plus atteints que les filles.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie Medelli
Mettre en favori

Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

Pourquoi mon enfant a-t-il de l'asthme ?

L'origine de l'asthme est multiple : prédisposition familiale (il existe des familles d'asthmatiques), terrain allergique, facteurs environnementaux...

L'asthme représente aujourd'hui la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Elle atteint 10 % à 15 % des enfants scolarisés.

L'asthme est le plus souvent d'origine allergique.

Qu'est-ce qui peut déclencher l'asthme de mon enfant ?

L'allergie (acariens, poussières, pollens, poils d'animaux...) constitue le facteur de risque essentiel d'asthme chez l'enfant.

Les infections virales à répétition (rhumes, bronchiolites, bronchites) et le tabagisme passif (parents fumeurs notamment) sont souvent incriminés. Le reflux gastro-oesophagien est aussi une cause.

Chez l'enfant asthmatique, il est fréquent que l'effort entraîne des signes d'asthme (toux, gêne respiratoire).

Comment contrôler l'asthme de mon enfant ?

Si un traitement de fond a été prescrit à votre enfant, vous devez veiller à ce qu'il le prenne correctement tous les jours, sans interruption, même pendant les vacances.

Il doit conserver son traitement de crise (broncho-dilatateur) en permanence avec lui.

Si, malgré le traitement de fond, des signes de déclenchement d'une crise apparaissent, cela signifie que son asthme n'est pas bien contrôlé. Prenez rendez-vous avec son médecin, afin qu'il vérifie l'état respiratoire de votre enfant en effectuant une mesure de son souffle et ajuste éventuellement le traitement.

En cas de crise, contactez les services d'urgence : le 15, le 18 ou le 112 depuis un téléphone mobile.

Vive le sport

L'asthme ne doit pas être un frein au sport. Il est important que votre enfant pratique une activité physique ou sportive avec d'autres enfants, ceux de sa classe par exemple.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un pneumologue
près de chez vous

Rechercher
chargement