Mon proche présente-t-il les signes d’une maladie bipolaire ? Medelli
Background
Mettre en favori

Mon proche présente-t-il les signes d’une maladie bipolaire ?

Les troubles bipolaires font partie des troubles de l’humeur. Ils exposent les personnes atteintes à des risques et nécessitent une prise en charge médicale. Cette fiche a pour objectif de vous aider à déterminer si votre proche présente des signes évocateurs d'un trouble bipolaire.

Pourquoi parle-t-on de trouble bipolaire ?

L'humeur d'une personne atteinte de trouble bipolaire oscille entre deux pôles : la dépression (le bas) et l'accès maniaque (le haut). Accès maniaques, périodes saines et épisodes dépressifs se succèdent.La durée des différents épisodes varie, mais en l'absence de prise en charge les cycles s'accélèrent.

Les troubles bipolaires peuvent survenir à tout âge, dès 20 ans. Ils sont fréquemment associés à un terrain familial « favorable », c'est-à-dire qu'une personne est davantage susceptible de développer cette maladie si un de ses parents présente ou a présenté un trouble bipolaire.

Comment reconnaître un accès maniaque ?

L'accès maniaque survient souvent de manière brusque, sans qu'on puisse identifier de cause réelle. Il est caractérisé par une insomnie et une forte excitation. Le comportement de la personne peut surprendre son entourage : dépenses excessives, exubérance... Ces signes s'accentuent rapidement, avec une confiance en soi exagérée, des insomnies répétées, une pensée accélérée et une nette hyperactivité. La personne est désinhibée et s'expose à des risques : conduite trop rapide, comportement sexuel à risque... A l'excès, la personne atteinte peut tomber dans le délire mégalomaniaque, avec des rêves de grandeur et une perte totale du sens des réalités et de ses capacités réelles.

Comment reconnaître un accès dépressif ?

L'épisode dépressif peut lui aussi survenir assez brusquement mais en général, il s'installe en plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Il est caractérisé par plusieurs signes, présents pendant au moins quinze jours d'affilée, tels qu'une grande tristesse, un ralentissement intellectuel, une grande fatigue, un désintérêt pour la vie, des troubles de la mémoire et de la concentration, une perte d'appétit, un fort sentiment de culpabilité, une agressivité, des douleurs physiques.

Il peut également arriver que la personne atteinte de trouble bipolaire développe des idées suicidaires, exprimées ou non. C'est là le principal risque de cette maladie.

Comment puis-je aider mon proche ?

Une fois le diagnostic établi, veillez à ce que votre proche consulte régulièrement son médecin et suivez les conseils de celui-ci, notamment s'il propose une hospitalisation.
En effet, cette maladie peut avoir des répercussions importantes : dépenses excessives, comportement déréglé avec des conséquences professionnelles et personnelles, risque de suicide.

La maladie bipolaire est un trouble de l'humeur pouvant avoir des conséquences graves pour la personne qui en est atteinte, en phase maniaque comme dans les épisodes dépressifs. Elle est fréquemment associée à un terrain familial favorable. Si vous pensez que votre proche peut être atteint de cette maladie, conseillez-lui d'en parler à un médecin. Celui-ci pourra lui apporter toute l'aide dont il a besoin. Vous pouvez également contacter des associations de proches de personnes bipolaires.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non

Les fiches récemment consultées

Avec Medelli, trouvez aussi un psychiatre
près de chez vous

Rechercher
chargement