Puis-je exercer tous types de métiers avec mon diabète ? Medelli
Mettre en favori

Puis-je exercer tous types de métiers avec mon diabète ?

Le diabète est une contrainte, pas un obstacle. Très peu de métiers sont interdits aux diabétiques.

Puis-je exercer tous types de métier ?

En principe oui, cela dépend de l’employeur. Certains métiers sont limités par la loi et d’autres, impliquant une large responsabilité publique ou collective, sont souvent refusés aux diabétiques insulino-dépendants.Certains métiers trop physiques doivent être évités. Plus vous connaissez votre maladie (éducation et expérience), mieux vous réussirez à gérer le quotidien au travail. Si le métier est pénible physiquement, c’est plus difficile. Si le métier est plus calme, cela est plus aisé.

L’hypoglycémie reste un problème, car elle fait peur aux collègues : n’oubliez pas de les prévenir. Les complications du diabète (baisse de la vision, atteinte des pieds) peuvent interrompre une activité professionnelle (invalidité ou changement de profession).

Quels métiers sont soumis à une réglementation particulière ?

Un certain nombre de formations et de métiers sont inaccessibles ou soumis à une réglementation particulière.

  • Toutes les écoles militaires et les métiers de l’armée.

  • Les emplois normalement interdits aux hommes n’ayant pas effectué leur service national (pour les hommes en âge de faire leur service militaire avant 1980).

  • Certains emplois comme : ingénieur des Eaux et Forêts, du génie rural, officier des haras, préposé ou agent breveté des douanes, agent de la Sûreté nationale …

  • Emplois interdits par les exigences de tâches définies par des réglementations particulières :

  • Ingénieur ou adjoint technique à la direction des Mines.

  • Ingénieur ou adjoint technique aux Ponts et Chaussées, contrôleur ou inspecteur de la Sécurité sociale.

  • Ingénieur ou agent technique géographe.

  • Emplois nécessitant une aptitude outre-mer.

  • Emplois correspondant à des postes de sécurité ou nécessitant un service actif de jour et de nuit : service de lutte contre l’incendie, surveillance dans les établissements pénitentiaires, aviation civile ou commerciale, aiguilleur, marine marchande.

 

Pour les diabétiques traités par insuline, les métiers liés à la conduite d’un véhicule lourd et, particulièrement, ceux nécessitant un permis de conduire du groupe II (conducteurs de poids lourds) sont soumis à une législation particulière. Il en est de même pour les véhicules de transport en commun, véhicules de ramassage scolaire, taxis, ambulances.

Depuis septembre 2010, il est possible d’obtenir un permis pour une durée maximale de 3 ans et sous certaines conditions. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou du médecin du travail.

Un employeur du privé peut-il refuser de m’embaucher ?

Dans le secteur privé, un employeur ne peut pas légalement refuser d’embaucher une personne pour un emploi précis en raison de son diabète.

De même, au cours de la vie professionnelle, un licenciement fondé sur des discriminations en raison d’un état diabétique découvert est considéré comme nul au regard de la loi, ce qui permet la réintégration du salarié et l’attribution éventuelle de dommages et intérêts. Seul le médecin du travail peut émettre légalement un avis d’inaptitude pour raison médicale.

Puis-je être embauché(e) dans la fonction publique ?

Les textes législatifs actuels vous permettent l’accès sans problèmes à la fonction publique, hormis les emplois cités plus haut.

Il faut néanmoins savoir que l’intégration est soumise à l’approbation d’un Comité médical. Si un refus d’embauche est prononcé en raison d’une déclaration d’inaptitude par le Comité médical à un poste de travail donné, il ne faut pas hésiter à faire appel et demander le motif exact du refus d’embauche en le contestant s’il ya lieu. L’avis de l’équipe médicale qui vous suit est toujours très utile dans ce type de situation. Vous pourrez obtenir un certificat médical détaillé concernant votre maladie diabétique, son traitement et les éventuelles complications. Ce certificat permettra au Comité médical ou au médecin expert qui réexaminera le dossier de donner un avis éclairé.

Renseignez-vous sur les prestations auxquelles vous pouvez prétendre auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), lieu unique chargé de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches.Ces prestations sont attribuées via la Commission des droits et de l’Autonomie des personnes handicapées.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète Medelli
Mettre en favori

Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète

Votre alimentation doit vous permettre d’éviter de prendre du poids et d’atteindre un taux de sucre normal dans le sang. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup, mais d’intégrer progressivement des modifications. Quelques règles simples vous permettront d’y arriver facilement, sans renoncer au plaisir.

Les repas

Prenez toujours trois repas par jour pour bien répartir l'énergie et les apports de sucre, afin d'éviter les variations importantes du taux de sucre dans le sang. Dans chaque repas, vous devez trouver votre ration de lipides, de glucides et de protéines.

Allez faire les courses avec une liste et l'estomac plein : la tentation sera moins forte. N'hésitez pas à lire les étiquettes, en recherchant la teneur en sucre (glucides) et gras (lipides) des aliments.

Au cours d'un repas, associez toujours les légumes et les féculents (pain, riz, pâtes, semoule, pommes de terre, légumes secs) : les fibres des premiers ralentissent l'absorption des sucres des seconds. Ajoutez-y un morceau de viande ou de poisson, cuit avec le moins de matières grasses possible.

Mangez du poisson trois fois par semaine, si vous pouvez.

Retirez le gras visible de la viande avant de la faire cuire.

Pensez aux édulcorants pour sucrer vos yaourts.

Mangez 30 g de fromage de votre choix une fois par jour.

Les boissons

L'eau est la seule boisson indispensable. Un litre et demi par jour est le minimum, n'attendez donc pas d'avoir soif pour boire. Vous pouvez aussi consommer des sodas light : la plupart ne contiennent pas de sucre. Mais méfiez-vous des jus de fruits et lisez bien les étiquettes.

Sauf contre-indication, vous pouvez consommer un peu de vin à table, mais toujours avec modération.

A l'apéritif, si vous optez pour un verre d'alcool, mangez toujours quelque chose en même temps, en évitant les chips...

Le gras

Charcuterie, friture, cacahuètes, mayonnaise... pas plus d'une fois par semaine, mais sans culpabilité ! Et si vous faites un excès un jour, faites un peu plus d'exercice physique le même jour.

Variez les huiles et dosez-les à l'aide d'une cuillère à soupe : c'est plus fiable que le fameux «filet d'huile». Préférez les matières grasses végétales (huiles, margarines molles).

Pour les vinaigrettes, jouez avec les herbes fraîches, le citron, la moutarde, les épices.

Le sucre

Réduisez votre consommation de produits sucrés (pâtisseries, confiture, miel) : vous pouvez en consommer une fois par semaine en fin de repas, mais jamais en dehors des repas (sauf en cas d'hypoglycémie).

Prenez un dessert plaisir en fin de repas, une ou deux fois par semaine.

Mangez deux ou trois fruits par jour, mais attention : certains sont plus sucrés que d'autres. Il faudra donc en consommer moins. Votre diététicienne vous fournira les équivalences, par exemple entre les pommes, le raisin et les cerises.

Collation ou grignotage ?

Evitez le grignotage, pour cela faites vos trois repas par jour, sans en sauter un.

Une collation est autorisée dans certaines situations : si vous n'avez pas suffisamment mangé au repas précédent, si vous avez fait davantage d'exercice physique... Mais elle ne doit jamais être systématique.

Pour la collation, choisissez : un produit laitier, un fruit, votre portion de fromage de la journée. Méfiez-vous des biscuits de régime, trop riches en sucre.

Dans tous les cas, la collation doit être raisonnable et prise à table.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
11 idées pour une alimentation qui convient à une personne qui a du diabète. Medelli
Les signes d'une hypoglycémie: un schéma pour comprendre Medelli
Mettre en favori

Les signes d'une hypoglycémie: un schéma pour comprendre

Ce schéma permet de visualiser simplement les signes d’une hypoglycémie. L’hypoglycémie correspond à un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités par insuline ou par certains médicaments. Voici certains signes qui doivent vous alerter. Votre médecin pourra le commenter avec vous.
www.afrh.fr

 

  • A ce stade, et surtout si vous êtes diabétique, vous devez immédiatement manger du sucre ou boire une boisson sucrée et arrêter toute activité physique, afin d’éviter une aggravation.

  • Vous ne devez vérifier votre glycémie capillaire avec votre lecteur de glycémie, qu’après avoir pris du sucre.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?   Oui   /   Non
chargement